Selon une étude menée par LeLynx, la prime annuelle moyenne des Français était de 632 euros en 2020. Un montant presque dérisoire lorsqu’on sait qu’être responsable d’un accident sans assurance peut coûter beaucoup plus cher. On vous explique pourquoi, au-delà de l’obligation légale, vous assurer ne vous coûte pas aussi cher que vous le pensez. ?

Accident sans assurance : pourtant l’assurance est obligatoire pour tous !

En application de l’article L211-1 du Code des assurances, tous les véhicules terrestres à moteur doivent être assurés. On parle ici des voitures, mais aussi des scooters, vélos électriques et trottinettes électriques. Il s’agit là d’une obligation légale qui incombe à chacun d’entre nous sans exception. Alors oui, on sait que vous auriez préféré investir cette somme ailleurs mais nul ne déroge à la loi sans quoi vous seriez en situation illégale. ? On vous rassure, cela ne signifie pas que vous allez nécessairement devoir casser votre tirelire. Eh oui, vous pouvez tout à fait opter pour un contrat d’assurance auto pas cher qui propose le degré de couverture minimal, c’est-à-dire la garantie Responsabilité Civile.

Bon à savoir : cette obligation d’assurance concerne également les véhicules à l’arrêt. En effet, assurer un véhicule qui ne roule pas est obligatoire en France car même à l’arrêt votre voiture peut causer ou être victime d’un sinistre (bris de glace, vol, incendie, rayure, etc).

Mais assurer sa voiture c’est bien plus qu’une obligation légale. Assurer sa voiture est également un acte de civisme ! Eh oui, cela permet aux éventuelles victimes d’un accident dont vous seriez responsable d’être indemnisées à hauteur du préjudice subi. Et ce, sans que cela n’impacte plus votre budget. C’est là tout l’intérêt d’être assuré ! ? En cas de sinistre, c’est votre assurance qui prend tout en charge. Seul le montant de la franchise assurance auto reste à vos frais.

CTA-obtenez votre tarif en 5 minutes grand

>> Obtenez votre devis assurance voiture en quelques clics.

Que se passe-t-il si j’ai un accident sans assurance pour me couvrir ?

Au-delà des conséquences pénales que vous encourez pour non-assurance, si vous n’êtes pas assuré et que vous êtes responsable d’un accident ayant blessé les victimes, leurs assurances vous demanderont une indemnisation.

La victime d’un accident responsable peut-elle tout de même être indemnisée si je n’ai pas d’assurance auto ?

Fort heureusement, il existe un organisme pour indemniser les victimes d’accident dont le responsable n’est pas assuré. On le nomme FGAO – Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires. Il a pour vocation de prendre en charge les frais nécessaires que l’assurance adverse, soit celle du responsable (vous), aurait dû prendre en charge s’il (vous) avait été assuré.

Mais attention ❗ Le FGAO n’est pas une alternative à l’assurance. Vous devrez rembourser l’organisme jusqu’au dernier sou qu’il aura versé à la victime pour vous. À cela, s’ajoute une taxe qui vous endettera pour de nombreuses années.

Dans son rapport annuel, le FGAO indique avoir pris en charge en 2020 pas moins de 27 332 victimes d’accidents dont le responsable n’était pas assuré. Cela représente 106,3 millions d’euros versés, une somme qui a augmenté de 10,3 % depuis 2015. Ainsi, on estime qu’en 2020, 800 000 personnes roulaient sans assurance. ?

Pourtant, les accidents, ça n’arrive pas qu’aux autres. La plupart des automobilistes sont impliqués dans au moins un sinistre au cours de leur vie. En effet, même les conducteurs les plus avertis peuvent un jour faire une erreur d’inattention. En cela, il est important d’être couvert par une garantie Responsabilité Civile, afin de ne pas devoir payer de sa poche l’indemnisation des victimes.

infographie accident sans assurance

Les conséquences de la non-assurance

Comme on le voit dans cet exemple, les conséquences de la non-assurance sont très nombreuses et non négligeables tant elles impactent le quotidien. Si vous êtes responsable d’un accident sans assurance, vous serez endetté pendant des dizaines d’années auprès du FGAO. En effet, en plus de devoir le rembourser de la somme versée à la victime, vous lui devrez 10 % supplémentaire en guise de pénalité. ?

Sachez également que rouler sans assurance constitue un délit sanctionné par le Code pénal. Ainsi, vous vous exposez à une amende de 3 750 euros, une suspension de votre permis de conduire pendant 3 ans et une confiscation de votre véhicule. Tout cela s’accompagne évidemment de quelques lignes supplémentaires sur votre casier judiciaire, rendant impossible l’exercice de certains métiers.

Au-delà de l’aspect financier, c’est aussi votre quotidien qui peut être lourdement impacté. Lorsque l’on n’a plus de permis de conduire ni de voiture, il est difficile de se rendre à certains endroits. Lieu de travail, école, supermarché, etc, peuvent devenir difficilement accessibles. Cette mobilité restreinte est très handicapante.

Pour être couvert, il faut être en situation légale

Souscrire à une assurance auto c’est bien, mais faut-il encore être en situation légale ! ? Et oui, il existe certaines situations dans lesquelles votre assureur refusera de vous couvrir. Si vous roulez sous stupéfiant ou sous alcool, cela constitue un motif d’exclusion de garantie. Ainsi, votre assureur a le droit de ne pas vous indemniser pour vos dommages. De plus, il a également le droit de ne pas couvrir les dommages que vous aurez causés à autrui sous l’emprise d’un état alcoolique ou stupéfiant. Cela vaut également si vous roulez avec un permis de conduire suspendu ou annulé à la suite d’infractions que vous avez commises. De même si vous avez fait de fausses déclarations ou omissions volontaires lors de la souscription de votre contrat.

Vous comprenez au travers de cet article qu’il est important d’adopter un comportement responsable sur la route. Il faut être en pleine possession de ses moyens lorsqu’on est au volant, mais également être en règle. Souscrire à une assurance auto est obligatoire. Cela permet de rendre nos routes plus sûres mais surtout de permettre aux victimes d’être indemnisées de droit à la hauteur de leurs préjudices. ?

En savoir plus :
Radars automatiques : véhicules sans assurance fichés
Le fichier des véhicules assurés (FVA) : qu’est-ce que c’est ?