# Quels sont les risques liés à la prise de médicaments au volant ?

Quels sont les risques liés à la prise de médicaments au volant ?

18/10/2023 - Lucas
4mn

La prise de médicaments au volant est l’une des causes majeures d’accidents de la route, suivant de près la vitesse, l’alcool et la drogue. Sous-estimés par de nombreux conducteurs, les effets des médicaments sur la conduite peuvent influencer grandement le comportement de l’automobiliste. Qu’il s’agisse de médicaments en vente libre ou prescrit par votre médecin, la lecture de la notice et le respect des recommandations du pictogramme sont fortement recommandés. En guise de prévention et pour limiter au mieux les risques, prenez connaissance au plus tôt des mises en garde inscrites sur la boîte du médicament. Voyons ensemble les principales familles de médicaments non compatibles avec la conduite et les effets les plus fréquents des médicaments sur le comportement des usagers de la route.

Quels sont les médicaments dangereux pour la conduite ?

En cas de conduite d’un véhicule, ce sont aussi bien les médicaments prescrits par votre médecin que ceux disponibles sans ordonnance en pharmacie qui présentent des risques.

Dans certains cas, la prise de médicaments s’intègre à un traitement pour lutter contre certaines maladies (épilepsie, dépression, maladie de parkinson, hypertension artérielle, diabète) ou pour traiter des maux plus courants (rhume, fièvre, douleurs, toux). Au niveau des risques de conduite, plusieurs familles de médicaments sont concernées d’office. Les voici :

  • Les somnifères (hypnotiques) : zolpidem, zopiclone, etc. ;
  • Les anxiolytiques : benzodiazépines et apparentés (bromazépam, diazépam, etc) ;
  • Les antidépresseurs : paroxétine, fluoxétine, etc.

En effet, les anxiolytiques et hypnotiques sont les substances qu’on retrouve le plus fréquemment dans les analyses sanguines des accidentés de la route. Ce n’est pas tout puisque d’autres médicaments sont également reconnus pour leurs effets influençant l’aptitude de chacun à prendre le volant. On retrouve notamment :

Certains médicaments contre la fièvre et la douleur ;

  • Les anti-inflammatoires : piroxicam, alminoprofène, etc ;

Certains médicaments qui traitent la migraine (triptans) ;

  • Les anesthésiques , même ceux utilisés en usage local ;
  • Les médicaments contre le mal des transports : dimenhydrinate, diphenhydramine ;
  • Les anti-infectieux : olfoxacine, ganciclovir, norfloxacine, etc. ;
  • Les antidiabétiques : glipizide, gliclazide, etc. ;
  • Les anti-allergiques : loratadine, cétirizine, etc.

En cas de doute, n’attendez pas pour contacter votre médecin ou pharmacien et échanger au sujet d’un éventuel traitement ou la prise de médicaments sans ordonnance pour éviter les risques au volant. C’est l’un des meilleurs moyens de prévention si vous devez prendre le volant pour motif personnel ou professionnel.

Pour cette raison, lorsque vous devez prendre un médicament, il est essentiel d’informer votre médecin ou pharmacien que vous avez des activités en lien direct avec la conduite. En complément, veillez à inspecter attentivement la notice des médicaments. C’est d’autant plus nécessaire en cas d’automédication. La notice doit vous délivrer des informations clés au sujet des éventuels effets indésirables, des mises en garde et des précautions d’emploi. Pour plus d’informations, la rubrique “conducteurs et utilisation des machines” comporte l’ensemble des explications requises sur le sujet pour être au courant de ce qu’il vous est possible de faire ou non.

Le pictogramme sur la boîte de vos médicaments est lui aussi un élément essentiel à inspecter. Il s’agit d’un outil d’alerte vous indiquant le niveau de risque pour la conduite automobile, sur une échelle allant de 1 à 3. Lorsqu’un médicament n’appartient à aucun des niveaux, il est alors considéré comme sans effets capables d’affecter vos capacités à conduire.

Le niveau de risque 1 se définit comme un risque faible dépendant surtout de la tolérance d’une personne au regard du médicament. Aucune restriction de conduite n’est nécessaire, mais la prudence est de mise, notamment en cas d’effets secondaires ressentis.

Quant au niveau de risque 2, le pictogramme est censé vous avertir d’un risque réel en cas de conduite d’un véhicule. Il s’agit principalement de médicaments obtenus avec une ordonnance. C’est votre médecin ou pharmacien qui peut alors s’assurer de la compatibilité de la prise du médicament avec votre conduite.

Enfin, le niveau de risque 3 est celui qui représente le plus de risques et indique une conduite fortement déconseillée de votre véhicule. Ce sont environ 5% des médicaments qui sont classés en risque de niveau 3.

Quels sont les effets des médicaments sur la conduite ?

Les médicaments peuvent présenter des effets à ne pas négliger sur votre conduite et pour votre santé. Au-delà de votre propre santé, c’est celle des autres passagers dans tout autre véhicule sur la route que vous mettez en danger. Parmi les principaux effets, vous retrouverez :

  • Des maux de tête ;
  • Une grande fatigue ;
  • Une envie de vomir ;
  • Des troubles de la vue ;
  • Une diminution des réflexes ;
  • Des troubles de concentration ;
  • Des troubles de l’équilibre, des vertiges ;
  • Une agressivité passagère, de l’énervement, de l’euphorie ;
  • Une envie de dormir, les membres tremblants, lourds ou engourdis ;
  • Une difficulté à estimer les distances et à apercevoir les autres voitures.

D’après les études les plus récentes menées par de grands acteurs de la sécurité routière, le nombre de conducteurs impliqués dans des accidents de la route à la suite d’une prise de médicaments psychotropes continue d’être en hausse. De plus, les résultats soulignent que les risques d’accident augmentent de près de 14% avec la prise d’un médicament à risque et de 30% avec deux.

Dans certains cas, il peut arriver que les effets indésirables soient augmentés parallèlement aux effets bénéfiques. C’est le cas lorsque le conducteur modifie lui-même le dosage de son traitement prescrit par son médecin ou pharmacien. Pour cette raison, il est formellement conseillé de respecter les mises en garde de la notice et de rester conforme à la prise indiquée sur l’ordonnance.

Au-delà des effets secondaires et risques apparents de certains médicaments sur votre conduite, l’alcool et la drogue représentent eux aussi un danger. Même modérée, la consommation de drogue ou d’alcool présente des dangers non négligeables sur la route. Certaines drogues comme le cannabis sont d’ailleurs reconnues pour augmenter les effets indésirables des médicaments sur la conduite. Pour être en état de conduire, tout conducteur se doit d’être en pleine possession de ses aptitudes.

voiture achetée à l’étranger
27/12/2023 5mn
Sous quelles conditions assurer une voiture achetée à l’étranger ?
Si vous venez d’acheter un véhicule à l’étranger, vous vous demandez probablement si...
véhicule utilitaire
27/11/2023 5mn
Comment trouver une assurance pour un véhicule utilitaire à usage professionnel ?
En France, tous les véhicules motorisés doivent obligatoirement être assurés pour pouvoir...
Constat amiable d’accident auto nos conseils pour éviter les erreurs
13/11/2023 7mn
Constat amiable d’accident auto : nos conseils pour éviter les erreurs
Vous avez un accident de la circulation ? Remplir le constat amiable d’accident automobile...
garantie vol de voiture
30/10/2023 7mn
Assurance auto : comment fonctionne la garantie vol de voiture ?
En France, quand vous souscrivez à une assurance auto, il est essentiel de comprendre...
Quels sont les risques liés à la prise de médicaments au volant ?
18/10/2023 4mn
Quels sont les risques liés à la prise de médicaments au volant ?
La prise de médicaments au volant est l’une des causes majeures d’accidents de la route,...
Suppression du malus écologique pour les pompiers
11/10/2023 4mn
Suppression du malus écologique pour les pompiers : de quoi s’agit-il ?
Le malus écologique est une taxe à payer lors de l’acquisition d’un véhicule neuf selon...
Quel assureur auto a la meilleure garantie bris de glace ?
02/10/2023 4mn
Comment trouver la meilleure garantie bris de glace ?
Il est obligatoire de souscrire à une assurance auto dès lors que l’on possède une voiture...
Prêter sa voiture à quelqu'un
22/09/2023 4mn
Prêter sa voiture à quelqu’un : comment cela se passe ?
Lorsque l’on prête sa voiture à un proche, on le fait souvent sans trop savoir si cela...
assurance vandalisme
05/09/2023 6mn
Assurance vandalisme : quelle indemnisation sur sa voiture ?
Chaque année, de nombreux automobilistes sont victimes de vandalisme sur leur véhicule....
changement assurance auto 2023
29/08/2023 6mn
Le changement assurance auto 2023
Le changement assurance auto 2023 marque une nouvelle ère pour le marché de l’assurance...