Pour le septième commandement du jeune conducteur, L’olivier – assurance auto met en lumière les autres usagers de la voie publique auxquels il faut faire tout particulièrement attention. Ça peut toujours aider pour être un bon conducteur et payer moins cher son assurance auto jeune conducteur !

Les piétons, les plus fragiles

À Paris, les piétons sont les personnes les plus touchées par des accidents mortels.

Les enfants, du fait de leur petite taille et parce qu’ils n’ont pas encore acquis tous les bons réflexes, ainsi que les personnes âgées, sont deux catégories à prendre tout particulièrement en compte. C’est pourquoi, il est important de respecter les zones limitées à 30 km/h que l’on retrouve par exemple, à proximité des écoles.

Garde en tête ce refrain : « priorité piétons ! ». En effet, selon l’article R.415-11 du Code de la route, lorsque tu conduis, tu as l’obligation de t’arrêter dès que les piétons manifestent l’intention de traverser, s’ils sont engagés sur la chaussée, ou encore s’ils circulent dans une aire piétonne. Refuser la priorité à un piéton est sanctionné par une amende de 135 euros et un retrait de 4 points sur le permis.

Les cyclistes, tout autant fragiles

Depuis sa mise en place, le phénomène du vélo en libre-service n’a cessé de croître dans le monde entier et principalement en milieu urbain. En 2014, il y aurait eu plus de 40 000 000 Vélib’ loués à Paris.

Le développement d’infrastructures telles que les pistes cyclables ou les panneaux d’autorisation de passer au feu rouge pour les cyclistes, leur procurent aujourd’hui plus de confort et sécurité, conséquence : une augmentation constante du nombre de vélos sur les routes. La preuve, un vélo est fabriqué toutes les 4 secondes dans le monde.

Ce ne sont pas seulement des apparitions localisées, saisonnières ou dominicales. Des cyclistes sur la route, on en trouve partout ET toute l’année. Alors, même si les règles du Code de la route s’appliquent également aux cyclistes, lorsque tu te déplaces en voiture, pense toujours à ouvrir l’œil :

  • Vérifie bien tes angles morts, et regarde dans tes rétroviseurs avant d’ouvrir ta portière ;
  • Laisse un écart de 1,50 m (1 m en ville) lorsque tu doubles un ou plusieurs cyclistes (ou tu risques également une amende de 135 euros et un retrait de 4 points sur le permis) ;
  • Ne stationne pas sur les pistes cyclables (ou gare encore à l’amende de 135 euros). Tu mettrais leur vie en danger en les obligeant à se déporter dans le flux routier, alors qu’un espace leur est entièrement réservé pour leur sécurité.

Afin d’éviter les accidents de portière ouvrante, la loi n’oblige plus les cyclistes à rouler sur le bord droit de la chaussée. Ils peuvent dorénavant rouler au milieu de la route dans une rue à sens unique, alors pas la peine de faire vrombir le moteur, ils sont dans leur bon droit !

Les usagers des deux-roues motorisés, très vulnérables

Les motos ou les scooters représentent plus de la moitié des blessés des accidents de la route. Il convient donc de prendre les mêmes précautions que pour les cyclistes, mais de les étendre aux périphériques, aux voies rapides et aux autoroutes dans le cas des deux-roues motorisées.

Vérifie tes angles morts, mets tes clignotants, ralentis lors d’une intersection (c’est du bon sens) ou d’une priorité à droite (c’est une obligation). Laisse de la place pour les motos et les scooters là où la circulation inter-files est autorisée, etc. Tous ces gestes (et bien d’autres encore) peuvent sauver la vie d’un motard.

Les usagers de quatre-roues motorisés, protégés, mais les plus touchés

Qu’ils soient passagers ou conducteurs, les usagers de quatre-roues motorisés sont mieux protégés dans un habitacle, mais ils appartiennent également à la catégorie des personnes les plus touchées par les accidents de la route. Le risque 0 n’existe pas.

Les véhicules disposent de plus en plus d’équipement de sécurisation. Cependant, le nombre de morts sur les routes reste trop élevé, la faute à l’irresponsabilité des conducteurs ? Pas seulement. Le manque de considération de la personne et de l’environnement est également à prendre en compte.

En conclusion

Jeune conducteur, toi qui souhaite être pris au sérieux et payer moins cher ton assurance auto, prends conscience que tu n’es pas seul sur la route et respecte tout un chacun ! Tous les bons comportements que tu as sur la route ont des répercussions positives.

En bonus, découvrez et soutenez cette initiative Rennaise dont la campagne s’intitule « La route se partage ». Son objectif est de sensibiliser les conducteurs et les cyclistes à un meilleur partage de la route.