Permis probatoire : comment ça marche ?

Appliqué à tous les permis obtenus à partir du 1er mars 2004, le permis probatoire est une période de 2 ou 3 ans qui suit l’obtention du permis de conduire. Durant cette période, tout jeune conducteur est soumis à un certain nombre de contraintes l’incitant à être le plus prudent possible sur la route. L’olivier Assurance fait le point.

Le permis probatoire : c’est quoi ?

Lors de l’obtention de leur permis de conduire, les jeunes conducteurs commencent avec 6 points sur leur permis. À la suite de chaque année sans infraction, les conducteurs acquièrent 2 points supplémentaires sur leur permis (3 points pour les personnes ayant obtenu leur permis en conduite accompagnée).

Ainsi, à l’issue de 3 ans de conduite sans infraction (2 ans pour les personnes ayant obtenu leur permis en conduite accompagnée) le capital du permis probatoire est porté à 12 points.

Faire un devis

Pas encore le permis en poche ? Au 1er jun 2020, le gouvernement met en place le nouveau contrat type dans les auto-écoles pour des tarifs plus transparents et compétitifs. Le prix moyen du permis de conduire devrait baisser de 30%.

Le permis probatoire : ça change quoi ?

Le permis probatoire implique certaines restrictions pour les jeunes conducteurs, concernant la vitesse notamment. Ainsi, hors agglomération, lorsque la vitesse est limitée à 90 km/h pour tous les autres conducteurs, les jeunes conducteurs sont astreints à ne pas dépasser les 80 km/h. De la même façon, ils ne doivent pas dépasser 110 km/h sur les sections d’autoroutes où la limite normale est de 130 km/h.

Bon à savoir : Ne pas confondre conduite accompagnée et conduite supervisée, l’obtention d’un permis avec assurance conduite supervisée ne permet pas de bénéficier d’une période probatoire plus courte (2 ans au lieu de 3) comme cela est le cas pour la conduite accompagnée.

Que se passe-t-il en cas d’infraction durant la période probatoire ?

La plupart des infractions au code de la route entraînent une perte de points sur le permis de conduire. Le permis probatoire n’échappe pas à la règle. Durant vos années de permis probatoire, vous disposez d’un nombre limité de points. Il est donc encore plus important de ne pas commettre d’infraction.

Aussi, il faudra faire attention à ce que le solde de votre permis (6 points à l’obtention) ne soit pas inférieur à 4 points, sans quoi vous aurez l’obligation de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Ce stage doit être effectué dans un délai de 4 mois à réception de la lettre recommandée vous informant du retrait de points.

Si vous refusez de participer à ce stage, vous risquez 135 € d’amende et 6 ans de suspension de permis. De quoi faire réfléchir !

Quelques exemples d’infractions entraînant une perte de points :

Alcool jeune conducteur: si vous dépassez la limite du taux d’alcool autorisé (de 0.2g/l pour un jeune conducteur), en cas de contrôle, c’est 6 points en moins sur votre permis de conduire. Sachant qu’à l’obtention de votre permis c’est le nombre exact de point dont vous bénéficiez, vous vous retrouvez sans permis !

A jeune conducteur : si votre disque A n’est pas apposé à l’arrière de votre véhicule et de façon visible, sur la carrosserie ou sur la lunette (vitre arrière), en cas de contrôle, vous pouvez écoper d’une contravention de deuxième classe (de 22€ à 35€).

Voici quelques conseils pour choisir votre première voiture jeune conducteur.

Vos questions sur le permis probatoire :

? C’est quoi le permis probatoire ?
Le permis probatoire est une durée de 3 ans qui suit l’obtention du permis de conduire. Durant cette période, le jeune conducteur est considéré comme profil «à risque». S’il a suivi une formation en conduite accompagnée, la durée du permis probatoire est de 2 ans au lieu de 3.

? Quelle est la durée du permis probatoire ?
La durée du permis probatoire dépend de la formation suivie à l’obtention du permis de conduire. Dans le cadre d’une conduite accompagnée, la durée du permis probatoire est de 2 ans. Pour toutes les autres formations à la conduite, elle reste de 3 ans.

? Comment fonctionne le permis probatoire ?
Durant le permis probatoire, le jeune conducteur est soumis à certaines règles. Il doit, par exemple, respecter des limitations de vitesse ou encore apposer son disque A à l’arrière de son véhicule. En cas de non respect des règles de conduite, il encourt des sanctions.

? Qui est concerné par le permis probatoire ?
Le permis probatoire concerne tous les jeunes conducteurs qui ont obtenu leur permis de conduire il y a moins de 2 ou 3 ans, selon la formation suivie à l’obtention du permis.

Découvrez aussi :

Retour en haut

Posez vos questions

La barre de cookies est aussi chez L’olivier. Mais c’est important car elle vous permet de continuer tranquillement votre navigation, et à nous, de pouvoir vous offrir la meilleure expérience possible, d’établir des statistiques, et de vous proposer nos offres ailleurs sur le web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez cette utilisation : en savoir plus.
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité et de protection des données