Le 25 janvier dernier, les équipes de lesfurets.com publiaient une étude sur les profils et habitudes de conduite de ceux qu’ils considèrent comme mauvais conducteurs. Basée sur 5 millions de devis d’assurance auto effectués sur leur site entre janvier 2019 et novembre 2020, cette étude nous apporte énormément de réponses. L’olivier Assurance a eu l’idée d’en faire un quiz afin de tester vos connaissances. Alors, saurez-vous nous dire qui sont les plus mauvais conducteurs ? ?

mauvais conducteurs

Quiz : quels sont les profils et habitudes des mauvais conducteurs ?

Réponses disponibles plus bas dans l’article.

1/ Sur la base de tout l’échantillon de l’étude, quelle est la part de mauvais conducteurs ? ?

A/ 6 %.
B/ 14 %.
C/ 21 %.

2/ Sont-ils plutôt des femmes ou des hommes ? ?

A/ des femmes.
B/ des hommes.

3/ Quel âge ont en majorité les mauvais conducteurs ? ?

A/ 18-25 ans.
B/ 35-50 ans.
C/ plus de 65 ans.

4/ Dans quelle région sont-ils le plus nombreux ? ?

A/ Bretagne.
B/ Île-de-France.
C/ Provence-Alpes-Côte d’Azur.

5/ Y a-t-il plus de mauvais conducteurs à Paris ou à Marseille ? ?

A/ Paris.
B/ Marseille.

6/ Quelles voitures conduisent la plupart des mauvais conducteurs ? ?

A/ Peugeot 3008, Citroën C3 ou Renault Captur.
B/ Dacia Sandero, Peugeot 2008 ou Renault Twingo.
C/ Peugeot 308, Peugeot 206 ou Renault Clio IV.

7/ Combien de kilomètres en moyenne les mauvais conducteurs parcourent-ils sur une année ? ?

A/ entre 7 000 et 8 000 km.
B/ entre 9 000 et 10 000 km.
C/ entre 11 000 et 12 000 km.

8/ Combien d’années de permis ont la plupart d’entre eux ? ?

A/ entre 0 et 2 ans.
B/ entre 3 et 5 ans.
C/ entre 5 et 7 ans.

9/ Les mauvais conducteurs n’ont pas fait de conduite accompagnée pour… ?

A/ 82 % d’entre eux.
B/ 85 % d’entre eux.
C/ 90 % d’entre eux.

10/ En majorité, ont-ils un second conducteur sur leurs devis ? ?

A/ non.
B/ oui.

Il est maintenant temps de découvrir les réponses …

Le profil type des mauvais conducteurs

1-B

Sur la base de tout l’échantillon de l’étude, 14 % sont considérés comme mauvais conducteurs. Il s’agit tout de même d’une part non négligeable. Sachez que dans cette étude, on est considéré comme mauvais conducteur si, lors de la réalisation de son devis, on a coché au moins l’une de ces cases :

  • Malussé (au moins 1 sinistre semi-responsable).
  • Permis suspendu, annulé ou retiré.
  • Au moins 1 sinistre responsable ou partiellement responsable.
  • Résilié par un assureur auto au cours des 3 dernières années.
  • Contrat d’assurance actuel résilié ou suspendu.
  • Condamné pour délit de fuite et/ou refus d’obtempérer.
  • Contrôlé positif aux stupéfiants.

De plus, parmi les mauvais conducteurs, on compte pas moins de 58 % d’automobilistes ayant déclaré au moins un sinistre responsable ou partiellement responsable au cours des 2 dernières années.

2-B

Les mauvais conducteurs sont des hommes à 70 % ! Une écrasante majorité qui fait taire le fameux dicton « Femme au volant, mort au tournant ». ? Par ailleurs, il s’agit pour plus de la moitié d’entre eux d’hommes célibataires (58 %) et sans enfants (67 %).

Néanmoins, notons que les hommes sont beaucoup plus représentés (70 %) que les femmes dans cette étude.

3-A

Les mauvais conducteurs ont en majorité entre 18 et 25 ans (35 %), suivis de près par la tranche des 26-35 ans (30 %). Ce sont donc les jeunes conducteurs qui sont les plus mauvais conducteurs d’après cette étude. Pas étonnant nous direz-vous, qui dit jeune conducteur dit encore peu d’expérience.

Néanmoins, on distingue tout de même une différence entre les 18-25 ans et les 26-35 ans. En effet, les jeunes adultes sont majoritaires lorsqu’il s’agit de malus, de contrôles positifs aux stupéfiants et de sinistres. Par ailleurs, les 26-35 ans sont majoritaires lorsqu’il s’agit de perte de permis, de résiliation par l’assureur et de délit de fuite et/ou refus d’obtempérer.

Où vivent-ils ?

4-B

C’est la région Île-de-France qui compte le plus de mauvais conducteurs (17 %) ! Par ailleurs, on retrouve également sur le podium la région Auvergne-Rhône-Alpe (14 %) et la région Hauts-de-France (10 %).

En revanche, la région qui compte le moins de mauvais conducteurs est le Centre-Val-de-Loire (3,7 %), suivie de la Bretagne (4,1 %) et la Bourgogne Franche-Comté (4,2 %).

5-B

Et oui ! Si 17 % des mauvais conducteurs sont en Île-de-France, seulement 1,1 % d’entre eux vivent à Paris. C’est bien moins que sa rivale historique Marseille qui abrite 4,2 % des mauvais conducteurs.

Autre match : Saint-Etienne / Lyon. Celui-ci est remporté par Saint-Etienne, où vivent seulement 1,3 % des mauvais conducteurs. Lyon, quant à elle, compte 3,4 % d’entre eux. Enfin, côté sud-ouest, Bordeaux et Toulouse s’affrontent. Bordeaux s’incline avec 3,1 % des mauvais conducteurs alors que 2,5 % d’entre eux vivent à Toulouse.

Quelles sont les habitudes de conduite des mauvais conducteurs ?

6-C

Les mauvais conducteurs conduisent majoritairement une Peugeot 308, une Peugeot 206 ou une Renault Clio IV. Néanmoins, notons que ces modèles de véhicules sont aussi les plus représentés dans cette étude.

Toutefois, en fonction des infractions, on peut voir un modèle se détacher. Ainsi, les mauvais conducteurs ayant vu leur permis suspendu ou ayant été contrôlé positif aux stupéfiants conduisent en majorité une Renault Clio. La plupart des résiliés et malussés, eux, conduisent une Peugeot 206. Enfin, les conducteurs coupables d’un délit de fuite et/ou d’un refus d’obtempérer conduisent majoritairement des Renault Mégane II.

7-B

Les mauvais conducteurs parcourent en moyenne entre 9 000 et 10 000 km par an. En outre, ils sont 62% à utiliser leur véhicule pour des trajets domicile-travail.

8-B

22% ont entre 3 et 5 ans de permis. En effet, cette donnée n’est pas surprenante puisque les mauvais conducteurs ont essentiellement moins de 35 ans.

9-A

82% n’ont pas fait de conduite accompagnée.

10-A

80% n’ont pas ajouté de conducteur secondaire dans leur devis assurance auto.

Alors, combien de bonnes réponses avez-vous eues ? ?

Les résultats de cette étude vous permettent de vous faire une idée du profil type du mauvais conducteur ainsi que de ses habitudes de conduite. Cependant, ces statistiques ne se basent que sur un échantillon d’automobilistes et sont définies selon les critères de lesfurets.com. Ainsi, elles sont à prendre avec précaution. Chez L’olivier Assurance, nous ne faisons évidemment aucune généralité. Quoiqu’il en soit, afin de couvrir les erreurs que vous pourriez faire au volant, n’oubliez pas de souscrire à une assurance auto. ?

CTA-obtenez votre tarif en 5 minutes grand

>> Simulez votre devis assurance voiture gratuitement.

À lire aussi :
Quiz alcool : les 5 idées reçues
Quiz : femmes au volant, mort au tournant. Cliché ou réalité ?