Calcul bonus malus : comment est-il calculé ?

Le calcul bonus-malus en assurance auto : c’est quoi ?

Pour comprendre le calcul bonus malus il faut d’abord savoir ce qu’est le bonus malus. Le bonus malus est un coefficient qui permet aux assurances auto de juger de la bonne conduite d’un assuré. 

Également appelé CRM, c’est un système de notation qui récompense les bons conducteurs et pénalise les moins disciplinés (ou les malchanceux :/ ) par des surprimes, c’est-à-dire des coûts plus élevés sur leurs assurances. 

Ce coefficient est compris entre 0,50 et 3,50 maximum. À la hausse ou à la baisse, le calcul du bonus malus se fait chaque année et concerne l’auto comme la moto (si plus de 125 cm³).

Faites votre devis

Jeune conducteur : comment calculer son bonus malus ?

Un conducteur assuré pour la première fois ou qui n’a plus été assuré depuis au moins 2 ans, part avec un bonus malus de 1. C’est ce qu’on appelle un CRM neutre.

C’est le bonus malus d’origine, il n’est ni pénalisant, ni avantageux. 

Il faudra attendre 1 an, avant que le calcul de bonus malus évolue.

Comprendre le bonus malus

Pour comprendre simplement le calcul du bonus malus, il faut considérer trois points essentiels :

  • Bonus malus de 1 = neutre 
  • Malus supérieur à 1 = majoration sur la prime, c’est-à-dire sur le montant de l’assurance, car le conducteur a un malus. 
  • Bonus inférieur à 1 = diminution sur la prime, car le conducteur a un bonus. 

La prime correspond au montant de l’assurance. Ainsi, la diminution ou la majoration du bonus malus va impacter positivement ou négativement ce montant. Toutefois,il faut noter que l’impact du bonus ou du malus n’est pas nécessairement visible sur le montant de l’assurance auto (la prime). D’autres éléments de calcul sont à prendre en compte dans la revue annuelle du paiement de l’assurance auto (ex : changement de véhicule, déménagement, changement de situation familiale…)

Tableau : Calcul bonus malus
selon l’ancienneté du contrat d’assurance auto

Ancienneté du contrat Calcul du coefficient bonus Coefficient bonus
Souscription 1
1 an 1*0,95 0,95
2 ans 0,95*0,95 0,90
3 ans 0,90*0,95 0,85
4 ans 0,85*0,95 0,80
5 ans 0,80*0,95 0,76
6 ans 0,76*0,95 0,72
7 ans 0,72*0,95 0,68
8 ans 0,68*0,95 0,64
9 ans 0,64*0,95 0,60
10 ans 0,60*0,95 0,57
11 ans 0,57*0,95 0,54
12 ans 0,54*0,95 0,51
13 ans 0,51*0,95 0,50

Comment calculer son bonus ?

Pour profiter d’une assurance auto moins chère, donc d’une prime à la baisse, le conducteur doit posséder un bonus malus inférieur à 1. Plus son coefficient sera réduit, plus le prix de son assurance (sa prime) diminuera.

Ainsi, pour chaque année passée sans accident responsable, le prix de l’assurance auto du conducteur est moins cher.

Fonctionnement du calcul bonus malus :

Chaque année sans sinistre réduit le coefficient de -5 %. On multiplie le coefficient de l’année passée par 0,95 afin d’obtenir celui de l’année en cours.
Pour y voir plus clair, voici un petit tableau récapitulant l’évolution du bonus :

Tableau : Calcul bonus malus
selon le nombre d’accidents

Nombre d’accidents responsables Calcul du malus Coefficient malus
1er accident 1*1,25 1
2ème accident 1,25*1,25 1,56
3ème accident 1,56*1,25 1,95
4ème accident 1,95*1,25 2,44
5ème accident 2,44*1,25 3,05
6ème accident 3,05*1,25 3,81

Comment calculer son malus ?

Lorsqu’un conducteur est responsable ou partiellement responsable d’un accident, il est malussé. Ça signifie que son coefficient bonus malus est majoré selon son niveau de responsabilité :

  • Bonus malus d’un accident responsable = majoration de 1,25 applicable sur son coefficient de l’année passé.
  • Bonus malus d’un accident semi-responsable = majoration de 1,125 sur son coefficient de l’année passé.

Fonctionnement du calcul bonus malus :

Pour chaque sinistre responsable, le coefficient bonus malus augmente de 25 %. Pour le calculer, on multiplie le coefficient du dernier sinistre par 1,25.

Où trouver son coefficient bonus malus ?

Il est possible de consulter son coefficient bonus malus sur son relevé d’information, envoyé chaque année par l’assureur à date d’échéance du contrat. 

Vous avez eu un sinistre et avez envie de consulter votre coefficient avant la date d’échéance ?

C’est possible. Pour consulter son coefficient avant la date d’échéance de son contrat auto, il suffit de faire une demande express auprès de son assurance. Le relevé est alors envoyé à l’assuré dans un délai maximum de 15 jours. 

Bon à savoir : Chez L’olivier, tout est plus simple. Vous pouvez demander votre relevé d’information en ligne, via votre espace perso.

En savoir plus sur le relevé d’informations.

Quels avantages quand on est bon conducteur ? Bonus à vie

Un bon conducteur, on le récompense. Mais qu’est-ce qu’un bon conducteur ?

C’est celui qui respecte le code de la route et ne rencontre pas de sinistres. 

Pour l’assureur, ce type de profil présente un risque d’accident plus faible et donc des coûts d’assurance moins chers.

Celui dont le véhicule ne rencontre pas de sinistre peut plus rapidement acquérir ce qu’on appelle le bonus 50, c’est le coefficient le plus avantageux qui existe en assurance auto

Bon à savoir : Chez L’olivier lorsqu’on bénéficie du bonus 50, on le garde à vie. Et oui, si durement acquis, nous estimons que l’assuré mérite de le conserver ad vitam æternam, tant qu’il reste dans nos conditions de souscription. En savoir plus sur les conditions d’obtention du bonus 50 à vie.

Et le bonus écologique dans tout ça ?

Le bonus 50 n’est pas le seul avantage économique, il y a aussi le bonus écologique.

Qu’est-ce que c’est ? Le bonus écologique est également un coefficient mais qui permet d’identifier le niveau de pollution des véhicules.

Ce coefficient instauré par le gouvernement a pour objectif d’inciter les conducteurs à l’achat de véhicules moins polluants;

D’ailleurs, au 1er mars 2020, le gouvernement augmente l’enveloppe du bonus de 50% et durci les pénalités du malus.

Pour l’achat ou la location longue durée (LLD) d’un véhicule neuf électrique émettant un taux d’émission égal ou inférieur à 20 g CO2/km, l’Etat propose aux acheteurs une déduction allant  jusqu’à 3 000 euros sur le prix d’achat de leur véhicule (sous conditions de ressources, 6 000 euros maximum dans certains cas).

En conclusion :

✔ Le coefficient de départ est de 1.

Bonus : chaque année, le coefficient réduit de 0.5 %. Une fois à 0.5, vous obtenez votre bonus 50.

Malus : lors d’un sinistre responsable, vous ajoutez 25 % à votre coefficient.

✔ En résumé, plus votre coefficient est bas, mieux c’est.

Découvrez aussi :

Retour en haut

Posez vos questions

La barre de cookies est aussi chez L’olivier. Mais c’est important car elle vous permet de continuer tranquillement votre navigation, et à nous, de pouvoir vous offrir la meilleure expérience possible, d’établir des statistiques, et de vous proposer nos offres ailleurs sur le web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez cette utilisation : en savoir plus.
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité et de protection des données