roue de secours

Où sont passées la roue de secours et la galette ?

07/01/2016 - Pauline
2mn

Depuis quelques années, les constructeurs automobile sont de plus en plus nombreux à équiper les véhicules d’un kit anti-crevaison en remplacement de la roue de secours ou de dépannage (appelée aussi galette). Très souvent proposée en option, pour un coût avoisinant une centaine d’euros, la roue de secours est aujourd’hui un équipement en voie de disparition. L’olivier – assurance auto fait le point.

Les différentes roues de secours

LA GALETTE

La galette est une roue de dépannage plus petite qu’une roue classique. Elle permet de prendre moins de place dans le coffre et allège le poids total du véhicule. Cependant, avec une galette installée sur votre véhicule en remplacement d’un pneu crevé ou éclaté, vous ne pourrez pas dépasser les 80 km/h et devrez faire très attention à votre conduite, surtout dans les virages ou par temps de pluie.

La galette déséquilibre le véhicule et entraîne une différence d’adhérence, donc faites très attention également lors du freinage.

LA ROUE DE SECOURS

La roue de secours est identique aux autres pneus installés sur le véhicule. Seuls le poids de la jante et la marque peuvent être différents. Même si cette roue de secours est conforme aux autres pneumatiques du véhicule, le remplacement par la roue de secours en cas de crevaison doit rester provisoire. Vous devez absolument installer deux pneus neufs et parfaitement équilibrés sur l’axe de la roue endommagée.

La roue de secours ou la galette se trouvent le plus souvent placées sous le plancher du coffre de la voiture ou dans un panier fixé sous le véhicule.

La roue de secours obligatoire ?

Les roues de secours ne font pas partie des équipements obligatoires du véhicule prévus par la Commission européenne car elles ne sont pas considérées comme des éléments de sécurité. Elles présentent surtout un certain confort et un gain de temps en cas de crevaison, mais entraînent un coût, occupent de l’espace et alourdissent le véhicule.

En revanche, la Commission a proposé de généraliser les dispositifs de contrôle de pression des pneus dans les nouveaux véhicules, permettant à la fois de réduire le risque d’éclatements, la consommation de carburant et donc les émissions de CO2.

Points de vigilance

Vérifiez régulièrement la pression de la roue de secours ou de la galette, ainsi que leur état général. Votre attention doit tout particulièrement être portée sur le caoutchouc, celui-ci ne doit présenter aucune craquelure.