# accident trottinette

Comment éviter l’accident de trottinette électrique ?

15/04/2022 - Pauline
6mn

Les trottinettes individuelles sont pratiques. En effet, on évite les transports aux heures de pointe. Cependant, leur utilisation peut être dangereuse. Avec la démocratisation de l’usage des trottinettes électriques, le nombre d’accidents augmente. Les risques engendrés par ce moyen de transport se multiplient. D’autres personnes que les conducteurs peuvent être victimes d’accidents : piétons, cyclistes et automobilistes. Quels sont les dangers ? Comment éviter les accidents de trottinette électrique ? Que faire pour se protéger ? On vous dit tout dans cet article.

Le succès de la trottinette électrique

Ces dernières années, les trottinettes électriques fleurissent sur les trottoirs de France. Dans la plupart des grandes et moyennes villes, on peut constater qu’à de nombreux coins de rue il y a une trottinette électrique qui attend son futur usager. Lime, Dott ou encore Tier, les opérateurs de trottinettes en libre-service ne manquent pas. 

De nombreux citadins passent le cap et achètent leur propre trottinette. En 2020, ce sont plus de 600.000 trottinettes individuelles qui sont vendues en France, et plus de 2 millions d’utilisateurs. Ce moyen de transport est pratique et écologique, ce qui explique son succès rapide.

Comment expliquer ce succès ?

Les Nouveaux Véhicules Electriques Individuels (NVEI), comme les gyroroues, hoverboards et trottinettes électriques, font désormais partie du paysage urbain. Leur considérable augmentation a surpris tout le monde, mais ce succès s’explique facilement : 

  • les trottinettes électriques sont un bon moyen de transport face aux embouteillages et aux transports en commun surpeuplés, métro, bus ou tramway. Elles permettent de parcourir rapidement de courtes distances.
  • elles sont très simples à utiliser : debout sur le plateau, les deux mains sur le guidon, c’est un engin motorisé relativement stable que même les enfants peuvent manier.
  • elles sont pratiques : plus légères qu’un vélo, pliables pour la majorité, vous pouvez emmener votre trottinette partout avec vous.
  • elles sont écologiques, car elles fonctionnent avec un moteur électrique et, comme elles sont silencieuses, elles n’engendrent pas non plus de pollution sonore
  • le covid et les mesures de distanciation sociale contribuent à augmenter l’usage de moyen de transport individuel.

Lorsqu’elles sont en libre-service, il est facile de trouver une trottinette électrique disponible grâce aux applications qui géolocalisent les EDPM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés) disponibles.

Bref, les trottinettes électriques méritent leur succès. On en oublie ainsi les dangers qu’elles provoquent, et l’accident de trottinette électrique arrive. Les dommages causés suite aux collisions sont nombreux : traumatisme, blessure, commotion, fracture, entorse, etc. : les urgences voient débarquer de plus en plus de blessés. 

Qu’est-ce qui provoque les accidents de trottinette ?

Le manque de vigilance des conducteurs

C’est en 2018 que l’opérateur Lime met pour la première fois, dans les rues de Paris, des trottinettes électriques en libre-service. Le succès est immédiat. Sauf qu’à l’époque, aucune réglementation n’existe pour déterminer les lieux de stationnement ou la vitesse des engins. Mais aussi, ce type d’EDPM ne figure pas non plus dans le Code de la route. Rapidement, ça a été la pagaille.

Plusieurs facteurs contribuent à l’augmentation des accidents de trottinette électrique :

  • le fait de rouler sur les trottoirs 
  • le silence : les autres utilisateurs n’entendent pas les NVEI
  • le manque de respect des autres usagers : piétons, personnes âgées, personnes à mobilité réduite, enfants…
  • le non respect du Code de la route
  • le stationnement gênant des trottinettes électriques dans l’espace public.

En tant que conducteur de trottinette, vous devez faire attention à ces points pour votre sécurité et celle des autres. Le côté pratique de ces engins donne envie de slalomer entre les voitures et les piétons. En respectant quelques règles simples, vous évitez les accidents et vous pouvez utiliser les trottinettes électriques en toute sécurité.

Faites aussi attention à l’état des routes : dans les villes comme Paris, Lyon et Marseille, les pavés et les trous peuvent provoquer des glissades et des chutes. Vous devez adapter votre conduite en fonction des conditions météo et de l’état des routes pour éviter les accidents. Pensez également à vous protéger des chocs en utilisant des équipements adaptés à l’utilisation de la trottinette électrique.

La cause principale : la vitesse excessive

La vitesse de ces nouveaux bolides pose problème. Ceux en libre-service peuvent rouler jusqu’à 20 km/h (voire moins selon les lieux). Cependant, certains conducteurs des trottinettes électriques individuelles les débrident. Certaines trottinettes peuvent atteindre les 80 km/h ! Le moindre accroc peut être fatal pour la victime. De plus, par temps de pluie, les petites roues des trottinettes ne suffisent pas pour adhérer à la route en toute sécurité. Les piétons et les voitures sont fréquemment les victimes collatérales de la perte de maîtrise d’une trottinette.

Il n’y a besoin d’aucun permis de conduire pour utiliser les trottinettes électriques. Cela peut être embêtant car comme tout véhicule, les trottinettes font partie de l’espace public et devraient donc pouvoir y exister en toute sécurité. Les règles de circulation s’appliquent aussi à ces conducteurs, qui semblent souvent l’oublier. Comme tout usager de la route, il faut respecter la loi. Cela est aussi un risque sur les routes. L’accident voiture / trottinette peut arriver à tout moment, et les dégâts engendrés sont parfois irréversibles, qu’ils soient matériels ou corporels.

Que faire en cas d’accident de trottinette électrique ?

Alors comment s’assurer face aux sinistres causés par ces NVEI (Nouveaux véhicules électriques individuels) ? Cela dépend des parties impliquées :

  • lors d’un accident voiture / trottinette, considérez la trottinette électrique comme un EDPM. Il faut alors remplir un constat à l’amiable avec le conducteur de la voiture pour acter les faits de l’accident et pouvoir procéder à l’évaluation puis l’indemnisation des préjudices causés.
  • lors d’un accident piéton / trottinette, prenez des notes et faites un rapport sur les circonstances de l’accident, un peu comme un état des lieux. Le constat à l’amiable est ici inutile : le piéton n’est pas un véhicule. Que le piéton soit fautif ou non, il est toujours indemnisé pour les dommages qui lui sont causés.
  • lors d’un accident entre trottinettes électriques, vous pouvez faire un rapport ou remplir un constat à l’amiable sur l’accrochage survenu.

Comment être bien assuré ?

N’oubliez pas : si vous possédez votre trottinette individuelle, vous avez l’obligation de l’assurer. Le défaut d’assurance est puni par la loi. Vous risquez une amende de 3750€. Le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) va indemniser la ou les victimes. Mais vous devrez ensuite rembourser le FGAO avec une majoration. Les dommages causés peuvent vite atteindre des montants élevés. Seulement 30% des utilisateurs de trottinettes électriques savent qu’ils doivent l’assurer. Un tout petit pourcentage par rapport aux risques liés à l’utilisation des NVEI et des dommages qui peuvent arriver.

Si vous êtes assuré, vous serez indemnisé que vous soyez victime, responsable ou non responsable d’un accident. Vous êtes couvert en cas de dommages corporels ou matériels. C’est une protection supplémentaire pour vous et pour les autres en plus d’une conduite de votre EDPM en toute sécurité. Vous pouvez choisir votre contrat en fonction de l’utilisation de votre trottinette électrique.

 

Que faire en cas de sinistre ? Que ce soit un sinistre responsable ou non responsable, contactez-nous pour mettre à jour votre contrat d’assurance EDPM. Les dommages causés à un tiers tout comme les dégâts matériels ou sur d’autres équipements sont pris en charge par notre assurance NVEI.

À l’inverse, la majorité des trottinettes électriques en libre-service ne sont pas assurées ! C’est vous qui paierez les conséquences si quelque chose arrive. Sur 12 opérateurs déployant leur flotte en France, seulement 5 assurent entièrement et explicitement leurs utilisateurs.

De nouvelles lois pour les trottinettes électriques

Depuis 2018, le gouvernement a mis en place des lois pour réglementer l’utilisation et la circulation des trottinettes électriques. Les usages ont évolué et la loi s’adapte face à l’essor des NVEI.

En agglomération, les conducteurs de trottinettes électriques doivent rouler sur les pistes cyclables. En l’absence de celles-ci, vous pouvez rouler sur les routes où la vitesse maximale ne dépasse pas 50 km/h ou sur les aires piétonnes, à condition de circuler au pas. 

La circulation est interdite sur les trottoirs, sauf autorisation du maire de la ville. On peut stationner une trottinette électrique sur le trottoir, sauf si le maire l’interdit. La seule condition est de ne pas gêner les piétons. La circulation est autorisée sur les voiries privées.

Hors agglomération, la loi trottinette électrique est quasiment la même. Ce qui change, c’est l’obligation de rouler sur les pistes cyclables et voies vertes. Pour les routes où la vitesse maximale est de 80km/h, seule l’autorité en charge de la circulation peut vous autoriser à prendre ces routes. Dans ce cas, le casque devient obligatoire.

Une réglementation qui s’adapte aux usages

L’âge requis pour circuler en trottinette électrique est de 12 ans minimum et vous devez porter des vêtements rétro réfléchissants pour rouler de nuit, ou de jour, si la visibilité le nécessite. Le port du casque n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé.

Pour rappel, la loi impose aussi l’obligation d’assurer sa trottinette électrique sous peine d’amende.

La vitesse maximale autorisée est de 25 km/h, et votre NVEI doit avoir :

  • un avertisseur sonore,
  • un système de freinage,
  • des feux avant et arrière 
  • des dispositifs réfléchissants.

L’usage d’écouteurs et le transport de passagers sont interdits.

choc avec un animal sauvage
04/12/2023 5mn
Choc avec un animal sauvage : que faire ?
Sanglier, chevreuil, blaireau, renard, etc. : le choc entre une voiture et un animal...
conduite seniors
01/12/2023 4mn
Conduite seniors : ce qu’il faut savoir !
Il n’est pas rare de s’inquiéter pour nos proches seniors qui continuent de conduire....
29/11/2023 4mn
Radar tourelle : qu’est-ce que c’est ?
Ils sont 1 000 à 1 200 en activité en France en 2023. Qui sont-ils ? Les radars tourelles....
Alcool au volant : comment connaître son taux d’alcoolémie ?
10/11/2023 5mn
Alcool au volant : comment connaître son taux d’alcoolémie ?
En France, l’alcool au volant est sévèrement sanctionnée. S’il existe une tolérance jusqu’à...
Accessoire auto femmes enceintes
02/11/2023 4mn
Grossesse et conduite : les accessoires auto qui vous changeront la vie
Pour conduire avec davantage de confort, la future maman doit faire attention à certains...
Conduite et handicap physique : quelles solutions existent ?
04/10/2023 5mn
Conduite et handicap physique : quelles solutions existent ?
La mobilité est un enjeu majeur pour les personnes en situation de handicap, qui sont...
accident de la route
03/01/2023 6mn
Premiers secours en cas d’accident
Le renforcement de la prévention routière a permis de diminuer considérablement le nombre...
frein trottinette électrique
30/12/2022 3mn
Frein de trottinette électrique : comment le régler ?
Il existe deux systèmes de frein pour la trottinette électrique : le frein à patins et...
trajet trottinette électrique
23/12/2022 5mn
Trajet en trottinette électrique : quelle autonomie ?
Deux millions de conducteurs français vont au travail en trottinette électrique. Ils...
crevaison trottinette
09/12/2022 5mn
Crevaison trottinette électrique : comment l’éviter ?
Les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) gagnent en popularité ces dernières...