Ce mercredi 22 septembre 2021, c’est la journée mondiale sans voiture, soit l’opportunité parfaite pour essayer d’utiliser une alternative à l’auto, moins polluante ! Lors de cette journée, piétons, vélos, trottinettes électriques et autres EDPM (Engins de Déplacement Personnel) sont à l’honneur. 😊 Connaissez-vous les différentes formes de mobilité ? Laquelle vous correspond le mieux ? Découvrez-le ci-dessous !

journée mondiale sans voiture

Quelle mobilité alternative vous correspond le mieux ?

À l’occasion de la journée mondiale sans voiture, laissez-vous tenter par l’une des nombreuses mobilités alternatives. Baskets, trottinette, hoverboard… découvrez ce qui vous correspond le plus ! 😉

Pour les plus tendances : la trottinette électrique

Très en vogue en ce moment, la trottinette électrique est sur toutes les routes. Rapide et confortable grâce à son moteur électrique, elle est parfaite pour tous les trajets en ville. Également disponible en libre-service dans de nombreuses villes françaises, vous n’avez même pas besoin d’en acheter une pour en profiter. Ainsi, les petits budgets peuvent aussi faire un geste pour la planète, tout en étant tendance. 😉

Côté équipement, un casque de protection est le minimum syndical. Des coudières et des genouillères peuvent être ajoutées pour une protection optimale. Comment ça, les genouillères c’est pas tendance ? 😯 La sécurité avant tout !
La circulation se fait sur les pistes cyclables ou sur la chaussée si vous êtes en agglomération. Pour ce qui est de l’assurance, il faudra en souscrire une car cela est obligatoire. La responsabilité civile constitue la garantie minimale, et il est ensuite libre à vous d’ajouter des garanties supplémentaires pour avoir une couverture optimale.

CTA NVEI
>> Découvrez votre tarif assurance trottinette électrique en quelques clics.

Pour les plus puristes : le vélo

Rien de mieux qu’un bon vieux vélo, vous diront-ils. Et on ne va pas les contredire ! Le vélo est facile à trouver, neuf ou d’occasion. Il en existe pour tous les budgets, du plus classique au plus moderne. On trouve même des vélos pliables, super pratiques pour ceux qui n’ont pas de cave où le ranger (ou qui ont peur d’y aller).

Pour les puristes mais pas trop, il existe des vélos à assistance électrique (VAE), dont le moteur se coupe lorsque vous cessez de pédaler, qui rendent les trajets bien plus agréables.

L’équipement reste le même : casque vivement recommandé, coudières et genouillères conseillées. Bonne nouvelle : vous n’avez pas besoin d’assurer votre vélo (ou VAE). Étant considéré comme un véhicule dont la vitesse n’excède pas 6km/h, vous êtes couvert par la responsabilité civile de votre contrat habitation lorsque vous roulez à bord de votre vélo.

Pour les plus pressés : le vélo électrique

Avec une vitesse pouvant atteindre 45km/h, le vélo électrique vous conduit partout en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et ce, sans effort (la team toujours en retard, c’est pour vous) ! Doté d’un moteur électrique qui ne se coupe pas lorsque vous cessez de pédaler, c’est l’alternative écologique qui offre le confort le plus proche de celui d’une voiture. En revanche, il faut un budget conséquent pour se procurer l’un de ces bolides.

Côté équipement, c’est casque, coudières et genouillères mais aussi gants et vestes résistants. En effet, ils vous protégeront davantage en cas de chute. Le vélo électrique est soumis à une obligation d’assurance. Néanmoins, une assurance auto peut faire l’affaire puisqu’un vélo électrique est forcément immatriculé. Il faudra alors simplement déclarer ce véhicule au contrat. Facile, non ?

Pour les plus geeks : le hoverboard

Qui n’a jamais rêvé de sillonner les routes à la façon de Marty Mcfly ? C’est désormais possible grâce au hoverboard et, en plus, c’est écologique ! Engin plutôt compact, il donne l’illusion de flotter au-dessus du sol comme le personnage mythique. Sachez qu’il existe des sièges à clipser sur votre hoverboard, lui donnant ainsi des airs de dragster (véhicule de course à deux roues avec une longue carrosserie à l’avant). En revanche, dans cette configuration, dites au revoir à la praticité du véhicule.

Sortez votre plus beau casque Star Wars pour piloter votre hoverboard en toute sécurité. Les coudières et genouillères sont également les bienvenues. Côté assurance, il faudra en souscrire une afin de bénéficier de la garantie responsabilité civile en cas d’accident.

Pour les plus stylés : le segway

À bord de leur segway, cheveux au vent, tous les regards se tournent vers eux. De quoi convertir plus d’un à cette nouvelle mobilité, toute douce pour la planète. Le segway ressemble à un hoverboard en plus confortable puisqu’il est doté d’un genre de guidon. Ses roues sont également beaucoup plus grosses, lui permettant davantage de manœuvres en ville.

Les équipements peuvent tout à fait rentrer dans le dernier sac à dos à la mode : casque de protection, et éventuellement coudières et genouillères. Une obligation d’assurance est en place pour le segway. Nous vous conseillons de souscrire à une assurance NVEI qui prend en charge à minima votre responsabilité civile lorsque vous pilotez votre engin.

Pour les plus téméraires : le gyroroue

C’est l’engin parfait pour eux ! Encore assez peu répandu, cet engin nécessite dextérité et équilibre pour être piloté correctement. Mais comme vous le savez, les téméraires, rien ne les arrête. 😎 En équilibre sur une mono-roue dotée d’un moteur électrique, vous pourrez effectuer de nombreux trajets en ville. De plus, l’engin est très compact et donc facile à ranger chez vous ou au bureau.

Un équipement adapté est nécessaire : casque de protection et tenue adaptée qui vous protégera en cas de chute. N’oubliez pas de souscrire à l’assurance obligatoire pour ce genre d’engins, afin d’être couvert en cas de sinistre.

Pour les plus piétons : vos meilleures baskets

Si vous n’habitez pas trop loin de votre lieu de travail, y aller à pied est aussi une option. En plus, cela vous permettra peut-être d’atteindre les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS, tout en protégeant la planète. C’est évidemment la solution la plus écologique puisque vous n’avez même pas besoin d’électricité. À moins que vous soyez un cyborg… 😮

Aucun équipement particulier n’est nécessaire. Sachez également qu’en tant que piéton, vous êtes couvert par la responsabilité civile de votre contrat habitation en cas d’accident. Il semblerait que ce soit même la solution la plus économique. 😉

À lire aussi :
Comment apprendre le Code de la route autrement ?
Règles du Code de la route à l’étranger : Top 6.
Amende stationnement : quel prix à payer ?