Assurance trottinette électrique & NVEI

  • Soyez protégé dès 3,6€/mois avec l’assurance trottinette électrique, hoverboard, gyropode, gyroroue ou e-scooter ultra léger.
  • Toutes les garanties pour répondre à votre obligation d’assurance !

CTA NVEI

 

Personnalisez votre assurance trottinette électrique et autres mobilités urbaines et obtenez, gratuitement en 5 minutes, un prix adapté à l’utilisation de votre véhicule.

Pour obtenir un prix, pensez à vous munir du numéro de série inscrit sur la facture du véhicule.

assurance trottinette electrique

Votre assurance trottinette électrique et autres NVEI

Parce que nous savons que vos besoins en matière d’assurance diffèrent selon l’utilisation de votre véhicule, nous avons conçu une offre modulable. Ici pas d’assurance NVEI générique, notre ambition est de vous offrir une solution sur-mesure !

assurance nouvelles mobilités garanties obligatoires

En plus des garanties responsabilité civile et défense pénale obligatoires, complétez votre offre pour vous couvrir en cas de dommages matériels et corporels, et protéger votre véhicule et vos équipements.

Besoin d’être guidé dans le choix des formules ?

Vous ne savez pas quelles sont les garanties qui sont faites pour vous ? Pas de problème, nous avons préparé trois formules d’assurance NVEI pour vous aider à y voir plus clair ! 

  • Formule « Les essentiels »

Dès 3,6€ / mois

C’est le minimum légal ! Vous utilisez votre bolide occasionnellement, c’est plus un accessoire de déco qui trône dans votre salon qu’un moyen de transport…Alors cette formule est faite pour vous.

Lors du devis, je sélectionne :
> La garantie Défense pénale et recours à un accident.
> La garantie Responsabilité Civile.

  • Formule « Confort »

Dès 13,6€ / mois

Cette formule s’adapte aux conducteurs réguliers. Vous utilisez votre trottinette électrique comme moyen de transport au quotidien ? Voici les garanties qu’il vous faut !

Lors du devis, je sélectionne :
> La garantie Défense pénale et recours à un accident.
> La garantie Responsabilité Civile.
> Mais aussi la garantie Blessure corporelle.
> Et enfin la garantie Dommage matériel.

  • Formule « Tout-terrain »

Dès 21,3€ / mois

Votre véhicule électrique est votre moyen de transport de prédilection, y compris pour vos trajets professionnels ? Voici l’assurance à privilégier !

Lors du devis, je sélectionne :
> La garantie Défense pénale et recours à un accident.
> La garantie Responsabilité Civile.
> Également la garantie Blessure corporelle.
> La garantie Dommage matériel.
> La garantie étendue – blessure corporelle.
> Et enfin la garantie étendue – équipement du conducteur.

 

CTA NVEI

Pour obtenir un prix d’assurance trottinette électrique et autres NVEI, munissez-vous du numéro de série inscrit sur la facture du véhicule.

Pour encore plus d’infos sur l’assurance des nouvelles mobilités urbaines, consultez nos Dispositions Générales et notre fiche d’information produit.

Quels sont les moyens de transport concernés par les nouveaux véhicules électriques ?

  • Trottinette électrique : à la différence d’une trottinette classique, votre trottinette électrique répond à des règles de circulations bien précises et doit être assurée. Dotée d’un moteur électrique, elle se distingue également par ses lumières et la présence de freins au niveau du guidon et à l’arrière.
  • Gyroroue : par gyroroue, nous parlons également de monowheel, de solowheel ou encore de airwheel. Globalement, il s’agit d’un monocycle électrique avec deux cales pour les pieds qui nécessite d’utiliser et d’orienter le poids de son corps pour se déplacer.
  • Gyropode : cela désigne un deux-roues, avec une base pour poser ses pieds, un manche et un guidon pour le piloter. En général, on utilise plutôt le nom de marque Segway pour le désigner. 
  • Hoverboard : également doté de deux roues et d’une plateforme, l’hoverboard fonctionne grâce au poids du corps, comme un monocycle électrique. On l’appelle également mini-gyropode ou skateboard électrique.
  • Scooter ultra léger : entre le scooter et la trottinette électrique, le scooter électrique fonctionne comme cette dernière.

Bon à savoir : l’assurance trottinette électrique et autres NVEI ne couvre pas encore les vélos électriques. Ceci parce qu’assurer un vélo électrique n’est pas obligatoire (sauf si l’assistance est activée au-delà de 25km/h). Néanmoins, nous travaillons pour vous proposer cette nouvelle offre afin de répondre au mieux à vos besoins. 😊

 

CTA NVEI

Pourquoi assurer les nouvelles mobilités urbaines ?

Depuis le 25 octobre 2019, il est obligatoire d’assurer sa trottinette électrique, son hoverboard ou autre engin électrique personnel se déplaçant à une vitesse supérieure à 6 km/h. De plus en plus présentes dans notre quotidien, ces nouvelles mobilités sont désormais soumises au code de la route, à des règles d’utilisation strictes qu’il convient de connaître pour se déplacer en toute sécurité. Propriétaire d’un NVEI, vous ne savez pas comment vous assurer ? Pas de panique, on vous explique tout !

NVEI, ça veut dire quoi ?

Aussi appelés engins de déplacements personnels motorisés (EDPM), les NVEI sont des nouveaux véhicules électriques individuels. On regroupe dans cette catégorie, les trottinettes électriques, gyroroues, gyropodes, hoverboards et scooters ultra légers, équipés d’un moteur électrique et dont la vitesse définie par le constructeur est supérieure à 6 km/h et inférieure à 25 km/h. Si votre véhicule dépasse cette limite, vous devez vous rapprocher du constructeur ou du revendeur pour le brider à 25 km/h. De plus, un NVEI doit posséder certains accessoires obligatoires tels que des feux à l’avant et à l’arrière.

Chez L’olivier Assurance, nous développons des produits spécialement conçus pour ces nouveaux moyens de déplacement. Raison pour laquelle nous vous proposons une assurance mobilité alternative personnalisable en fonction de votre véhicule électrique et de votre façon de conduire.

Bon à savoir : nous proposons également des assurances auto adaptées pour les jeunes conducteurs, les professionnels, les utilitaires, les véhicules en contrat leasing type LOA ou LLD  et pour les profils résiliés ou malussés.  Depuis peu, nous avons aussi lancé une assurance habitation.

Trottinette électrique, hoverboard, gyroroue… : tout ce qu’il faut savoir avant de rouler !

Quelle est la réglementation concernant les véhicules électriques ?

Depuis octobre 2019, les NVEI sont réglementés par le Code de la route. Vous devez donc respecter les mêmes précautions d’usage que les autres utilisateurs d’engins motorisés. Voici quelques rappels sur la conduite à adopter :

  • s’assurer que vous et votre véhicule êtes bien visibles grâce à un dispositif d’éclairage et un équipement réfléchissant ;
  • vous protéger en utilisant un casque, des gants, etc. ;
  • rouler prudemment en respectant les distances de sécurité, les autres usagers et les règles de conduite imposées par le Code de la route ;
  • entretenir votre véhicule pour qu’il soit toujours homologué et conforme aux normes européennes.

Où pouvez-vous circuler avec votre véhicule ?

Si les utilisateurs de rollers, skateboards ou patinettes (sans moteur) sont considérés comme des piétons au vu de la loi, les propriétaires de NVEI observent des règles similaires à celles des cyclistes

Les NVEI sont considérés comme des véhicules à moteur et ne peuvent donc pas être utilisés sur le trottoir. Les engins de déplacements électriques doivent donc, en priorité, circuler sur les pistes cyclables. Dans le cas contraire, ils doivent être utilisés sur des routes dont la vitesse limite est inférieure ou égale à 50 km/h.

Cependant, la législation laisse chaque agglomération prendre les dispositions nécessaires afin d’autoriser la circulation et le stationnement sur le trottoir. Aussi, nous vous conseillons de vous adresser à votre mairie pour savoir si vous pouvez rouler ou non sur les trottoirs. Par exemple, la Mairie de Paris a formellement interdit la circulation de trottinettes électriques sur les trottoirs. Le stationnement est même passible d’une amende de 39 euros.

Enfin, hors agglomération, sans voie verte ou piste cyclable, la circulation est également interdite sur la chaussée.

En cas de non-respect du code de la route, vous vous exposez aux sanctions suivantes :

  • si vous conduisez avec un passager ou avez enfreint les règles de circulation : vous risquez 35 euros d’amende (2e classe) ;
  • si vous circulez sur un trottoir alors que c’est interdit par votre ville ou si vous avez débridé votre véhicule électrique : vous risquez 135 euros d’amende (4ème classe) ;
  • Et enfin, si vous roulez avec un NVEI dont la vitesse maximale définie par le constructeur est supérieure à 25 km/h : vous risquez beaucoup, 1 500 euros d’amende (5ème classe).

CTA NVEI

Qui peut conduire une trottinette électrique ?

Que ce soit pour une trottinette électrique ou tout autre engin électrique roulant à une vitesse comprise entre 6 et 25 km/h, la conduite est autorisée à partir de douze ans. Attention, chez L’olivier Assurance, nous assurons uniquement les conducteurs de 18 ans et plus.

S’agissant de véhicules individuels, son usage est exclusivement personnel. En somme, il est interdit d’y monter à plusieurs.

Y a-t-il des accessoires ou équipements obligatoires ?

Depuis juillet 2020, certains accessoires sont devenus obligatoires pour pouvoir utiliser ces véhicules électriques dans l’espace public. Dans le cas de la trottinette électrique, celle-ci doit être équipée de feux avant et arrière, de dispositifs réfléchissants arrière et latéraux (catadioptres), de freins fonctionnels et d’un avertisseur sonore.

Concernant l’équipement personnel du conducteur : le port du casque est seulement (vivement) recommandé en ville. En revanche, il devient obligatoire hors agglomération.

L’assurance est-elle obligatoire pour une trottinette électrique ?

Que vous soyez propriétaire d’une trottinette électrique, d’un hoverboard, d’un gyropode ou d’une monoroue électrique, vous avez l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile. Elle vous couvrira en cas de dommages causés à un tiers. C’est-à-dire, si vous blessez un piéton, votre assurance se chargera d’indemniser les frais médicaux. Ou encore si vous causez des dégâts matériels sur un autre véhicule, elle remboursera les frais de réparation.

Quelle assurance choisir ?

L’assurance que vous allez choisir doit dépendre de vos usages. Plus vous comptez utiliser votre véhicule, plus il est nécessaire d’opter pour une protection complète.

Si vous souhaitez juste répondre à l’obligation d’assurance, vous pouvez opter pour le niveau de garanties minimum de votre assurance NVEI.

Cependant, ces formules vous couvrent pour le minimum et dans la majorité des cas, uniquement pour les dommages causés à autrui. Si vous souhaitez également vous protéger contre le vol, les dommages corporels ou contre les dégâts matériels impactant votre moyen de locomotion, vous devrez opter pour un niveau de garanties plus élevé.

Chez L’olivier Assurance, notre assurance trottinette électrique et autres mobilités urbaines s’adapte à vos usages et à votre budget. N’hésitez pas à faire une simulation de prix en ligne, c’est gratuit et rapide !

 

Pour obtenir un prix, vous aurez besoin du numéro de série inscrit sur la facture du véhicule.

Quelles sont les sanctions en cas de conduite sans assurance ?

 

CTA NVEI
De la même manière qu’un automobiliste classique, le propriétaire d’un NVEI (et donc d’un véhicule motorisé) doit souscrire à une assurance. Si vous décidez de ne pas prendre cette assurance, c’est ce qu’on appelle un défaut d’assurance

Le défaut d’assurance constitue un délit pénal et est passible d’une amende de 3 750 euros en cas de contrôle (article L. 324-2 du Code de la route). 

De plus, si vous blessez un piéton alors que vous conduisez votre NVEI sans assurance, celui-ci sera indemnisé par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO). Puis, le FGAO se retournera alors contre vous pour récupérer le montant versé à la victime et pourra majorer cette somme jusqu’à 10 %. C’est donc un risque qu’il vaut mieux éviter !

Les véhicules qui ne sont pas couverts par le contrat NVEI

Les véhicules sans moteurs électriques

D’après la loi, les véhicules individuels sans moteurs sont assimilés à des piétons. En cas de dommages causés à autrui, c’est la responsabilité civile de votre assurance habitation qui interviendra. Ainsi les trottinettes classiques adultes et enfants, les skateboards ou les rollers ne nécessitent pas la souscription d’une assurance particulière.

Les véhicules électriques particuliers

Les fauteuils roulants avec moteur (sous réserve d’une vitesse maximale de 6 km/h) sont également considérés comme des piétons.

Le vélo n’est également pas soumis à cette obligation d’assurance. Qu’il soit électrique (VAE, vélo à assistance électrique) ou non ! Il se distingue cependant des véhicules sans moteurs électriques évoqués précédemment, car vous êtes obligé de circuler sur la route.

Les véhicules roulant à plus de 25 km/h

Au-delà de 25 km/h, vous entrez dans une nouvelle catégorie de véhicules et devez posséder un permis spécifique (ou au moins un brevet de sécurité routière), une plaque d’immatriculation et une carte grise pour pouvoir le conduire. Dans ce cas, vous devez souscrire à une assurance moto ou auto en fonction du véhicule.

Ces offres peuvent également vous intéresser

  • Assurance habitation locataire : assurez votre logement dès 7€/mois sans compromis. Et à ce prix là, vous bénéficiez aussi de la garantie villégiature pour être assuré même dans le cadre de location saisonnière.
  • Garantie effets personnels : protégez le contenu de votre véhicule pour seulement 2 €/mois et soyez remboursé jusqu’à 2 000 € en cas de vol ou sinistre auto ayant détruit ou endommagé vos effets personnels (GPS, téléphone, radio, etc).
  • Offre MultiAuto : assurez plusieurs véhicules du même foyer et profitez d’une réduction de -10% sur chaque contrat supplémentaire.
Retour en haut

Posez vos questions