Que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques, le covoiturage se présente comme une solution que nous devons tous privilégier pour de nombreux trajets.

Cependant, lorsque l’on covoiture, il est légitime de s’interroger sur la prise en charge par l’assurance auto. Est-ce que mon contrat d’assurance auto le prend en compte ? Comment être bien assuré en faisant du covoiturage ?

Nous répondons à ces différentes questions après une présentation de ce qu’est le covoiturage et de ses avantages.

Partager un véhicule à plusieurs

Le covoiturage est un principe relativement simple. Plutôt que d’effectuer le trajet d’un point A à un point B seul dans sa voiture, le covoiturage consiste à voyager à plusieurs. Autrement dit, comme pour les compagnies de transport, l’idée est d’optimiser le taux de remplissage du véhicule.

Le covoiturage s’adresse principalement aux trajets domicile-travail et travail-domicile pour celles et ceux qui n’ont pas accès à des transports en commun pour effectuer ces deux trajets.

Plus globalement, le covoiturage est également adapté aux moyens et longs trajets le temps d’un week-end ou de vacances.

Les avantages du covoiturage

Un trajet plus économique

En tant que conducteur, le covoiturage permet de réduire le coût du trajet puisque vous pouvez demander une contrepartie financière aux passagers. Le trajet peut même devenir rentable. À l’inverse, en voyageant seul, tous les frais sont à votre charge.

Pour le passager, le covoiturage est souvent plus abordable que d’utiliser son propre véhicule seul ou un transport en commune. Il existe même des solutions gratuites subventionnées par les régions.

Un trajet plus écologique

Le transport auto émet énormément de gaz à effet de serre et de particules. Le covoiturage permet de réduire le nombre de véhicules en circulation. Dès lors, la pollution est également réduite. Ainsi, si trois personnes envisagent de partir de Nantes vers Bordeaux, au lieu d’avoir 3 voitures en circulation, une seule est utilisée, soit 3 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Globalement, le covoiturage contribue à améliorer le bilan carbone et à maintenir un air plus sain. À l’échelle d’une population, les effets bénéfiques du covoiturage sur le plan sanitaire sont très avantageux.

Un trajet plus agréable

Certes, voyager seul a ses avantages. Vous pouvez écouter la musique que vous voulez, vous pouvez chanter… Néanmoins, le covoiturage vous permet de rencontrer de nouvelles personnes, de discuter ou de dormir. Et si vous n’aimez pas spécialement conduire, il suffit de vous inscrire en tant que passager.

Pour les trajets réguliers, vous allez pouvoir nouer de véritables amitiés. Pour les trajets plus occasionnels, les rencontres sont souvent enrichissantes.

Organisation simple et rapide

Grâce aux applications mobiles et aux plateformes en ligne, il est relativement simple et rapide de s’inscrire pour un trajet en covoiturage. Ces services permettent de choisir l’horaire, le lieu de rendez-vous, les étapes du trajet et différentes autres options.

Une fois le covoiturage terminé, chaque passager peut émettre un avis sur le conducteur et inversement.

Covoiturage et assurance auto

Maintenant que nous avons présenté les principaux avantages du covoiturage à la fois pour les passagers et pour le conducteur de la voiture, intéressons-nous à la prise en charge par l’assurance auto en cas de trajet en covoiturage.

Contrat assurance auto pour le conducteur

Le covoiturage n’implique pas d’exception particulière en matière d’assurance auto. Autrement dit, comme pour conduire n’importe quel véhicule, le conducteur doit avoir au minimum souscrit à un contrat d’assurance auto avec responsabilité civile.

Dès lors, si vous souhaitez vous lancer dans le covoiturage en tant que conducteur, vous n’avez pas besoin de modifier votre assurance auto en cours.

La responsabilité civile prend en charge les dégâts corporels et matériels du conducteur et des tierces personnes en cas d’accident. Les passagers entrent dans la catégorie des tierces personnes.

Néanmoins, il est recommandé de prévenir votre assureur si vous pratiquez le covoiturage de façon régulière.

Existe-t-il un contrat d’assurance auto dédié au covoiturage ?

Il n’existe pas vraiment de contrat d’assurance auto spécifique au covoiturage, car comme nous l’avons vu ce n’est pas indispensable.

Cependant, certaines garanties supplémentaires peuvent se révéler utiles en plus de la garantie responsabilité civile.

Ainsi, pour les longs trajets, en optant pour la garantie « prêt du volant » cela vous permet de confier la conduite du véhicule à l’un des passagers.

De même, si vous souhaitez effectuer du covoiturage avec votre véhicule de fonction, vérifiez que votre contrat d’assurance auto vous autorise à prendre des passagers. Si tel n’est pas le cas, il faudra changer de contrat d’assurance auto.

Contrat assurance auto pour le passager

En tant que passager, aucune démarche n’est nécessaire concernant votre contrat d’assurance auto. En effet, c’est l’assurance auto du conducteur qui couvre les dommages en cas d’accident.

Théoriquement, certaines précautions peuvent être effectuées avant de débuter le trajet :

  • Vérification que le permis du conducteur est valide
  • Vérification que le véhicule est assuré
  • Vérification de la carte grise

Dans les faits, hormis éventuellement pour de longs trajets, ces vérifications sont rarement pratiquées. En sachant que cette omission n’engage pas votre responsabilité. Il s’agit simplement de mesures de précautions pour votre sécurité.

En revanche, si le conducteur vous propose de prendre le volant durant le trajet, il est important de vérifier que son contrat d’assurance auto dispose bien de la garantie « prêt du véhicule ».

Conclusion

Le covoiturage est une pratique de plus en plus répandue, en particulier chez les 20-40 ans. Il permet de réaliser des économies sur les frais du trajet, de voyager de façon plus écologique et de faire de nouvelles rencontres.

Concernant l’assurance auto, vous n’avez pas besoin de modifier votre contrat. La simple responsabilité civile est suffisante pour conduire des passagers.

En revanche, est considéré comme covoiturage un trajet au cours duquel le conducteur ne réalise pas de bénéfice. Si cette condition n’est pas respectée, le trajet est considéré comme du transport rémunéré obligeant le conducteur à souscrire à une assurance professionnelle au même titre que les chauffeurs de Taxi ou de VTC.