Page banner road

Breadcrumb actualites

Accueil > Blog > Actualités auto ⇒ Voitures électriques : vers une baisse de prix en 2024

Voitures électriques : vers une baisse de prix en 2024

Selon une étude européenne menée par le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs), rouler au volant d’une voiture électrique deviendra plus économique que circuler dans un véhicule à moteur essence ou diesel.
voiture électrique

Les voitures électriques aujourd’hui 8 % plus chères

Si la voiture électrique a de nombreux avantages (qualité de conduite, entretien, coût au kilomètre, consommation de carburant, etc.), son prix élevé reste cependant son plus grand inconvénient. En effet, en tenant compte des différents coûts associés à sa possession (prix d’achat et entretien) une voiture électrique coûte en moyenne 8 % plus chère qu’un autre véhicule essence ou diesel.

Prix plus élevés : une tendance qui devrait s’inverser

D’ici 2024, le coût total d’un véhicule électrique devrait égaler voire devenir inférieur à celui d’une voiture essence ; et pour cause, la voiture électrique connaît un développement encourageant et devrait continuer à faire l’objet de nombreuses améliorations, permettant d’accroître ses performances et de rendre son acquisition plus accessible. L’une des innovations majeures à venir concerne l’augmentation de l’autonomie des voitures électriques et la baisse des coûts de production des batteries présentes dans ces véhicules.

Voitures électriques et constructeurs automobiles

Face aux enjeux que présentent les voitures électriques, les constructeurs automobiles s’engagent dans une course à l’innovation de plus en plus importante afin de produire des modèles toujours plus compétitifs et lever les nombreux freins psychologiques des automobilistes (faible autonomie, prix des voitures électriques élevé, etc.)

C’est par exemple le cas du constructeur américain Tesla, qui construit actuellement dans le Nevada, la plus grande usine de batteries électriques. Cette usine destinée à faire baisser les coûts devrait être opérationnelle dès 2017. Autre exemple, le constructeur français Renault a annoncé le doublement de l’autonomie de sa voiture électrique ZOE, la citadine lancée en 2013. Elle a désormais la capacité de faire 400 km entre deux recharges, contre 140 à 150 km auparavant. Enfin, Volkswagen a annoncé son ambition de devenir le numéro un mondial de l’électrique d’ici à 2025.

Bon à savoir :

En France, la mauvaise qualité de l’air serait à l’origine de 42 000 décès prématurés par an. Le gouvernement a donc tout intérêt à favoriser et encourager l’adoption des véhicules à faible émission de CO2. Depuis 2008, l’acquisition d’une voiture respectueuse de l’environnement est récompensée par une prime, le bonus écologique.