Page banner curve

Breadcrumb actualites

Accueil > Blog > Actualités auto ⇒ Un stage de récupération de points de 3 jours en 2019 | L'olivier – assurance auto

Un stage de récupération de points de 3 jours en 2019

Dans le cadre du comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui s’est déroulé le 9 janvier 2018, sous la présidence du Premier ministre Edouard Philippe, les autorités ont décidé de mettre en place une nouvelle limitation de vitesse à 80km/h sur les routes. Une autre décision, qui a fait moins de bruit, et dont nous allons vous parler aujourd’hui, est l’instauration d’un stage de récupération de points de 3 jours, ciblant particulièrement la récidive. L’olivier décrypte le projet.

Un stage de récupération de points de 3 jours en 2019 ?

Un stage de 3 jours pour les conducteurs récidivistes

Pour le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, le stage de sensibilisation à la sécurité routière est un outil efficace : « 90 % des personnes qui les ont suivis n’y reviennent pas, ce qui montre qu’elles changent leur conduite ». On dénombre près de 300 000 participants à ces stages de récupération de points chaque année.


Les autorités veulent s’attaquer aux stagiaires récidivistes qui ont l’habitude de faire cette formation chaque année : « Vous savez qu'il y a des personnes qui gèrent leur permis de conduire en faisant chaque année des stages de sensibilisation à la sécurité routière. Ce nom ne vous dit peut-être rien, car ils sont appelés stages de récupération de points, mais ce n'est pas l'objectif. » – [Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière]


Prévu pour courant 2019, cette mesure prévoit de cibler les stagiaires qui font 3 stages dans un délai de 5 ans. Ainsi, le 3ème stage effectué dans ce laps de temps serait un stage de 3 jours. Le programme de cette dernière journée aborderait les questions comportementales et psychologiques liées à la récidive. Nous verrons très vite comment ce projet se traduira, s’il est appliqué, dans la réalité.


Quelques rappels sur le stage de récupération de points

Le stage de récupération de points est un stage de sensibilisation à la sécurité routière d’une durée de 2 jours consécutifs dans le cas normal. Il est possible de faire un stage volontaire pour récupérer 4 points une fois par an au maximum à condition d’avoir un permis valide, et d’avoir des points à récupérer après une infraction au Code de la route comme un excès de vitesse ou une alcoolémie.

Le programme du stage est différent de la formation classique du permis de conduire dispensée à l’auto-école, qu’il s’agisse du code ou de la conduite. Il n’y a pas d’examen, ni de contrôle, mais la présence et le respect des horaires sont obligatoires.

Il est possible de trouver une date et de faire une inscription à un stage de récupération de points agréé par la préfecture sur LegiPermis. On peut faire son stage n’importe où en France y compris dans un autre département que le sien.


En parallèle de ce dispositif volontaire de récupération de points, il existe des stages obligatoires :

  • En permis probatoire après la perte de 3 points ou plus pour un jeune conducteur avec la réception d’un courrier recommandé référence 48n. Ce stage permet de récupérer des points et de se faire rembourser l’amende de l’infraction concernée.
  • À la suite d’une décision judiciaire pour une peine complémentaire ou dans le cadre d’une composition pénale. Pas de récupération de point pour ces 2 derniers cas.