Page banner road

Breadcrumb actualites

Accueil > Blog > Actualités auto ⇒ Diabète et conduite : quels sont les risques ?

Diabète et conduite : quels sont les risques ?

Samedi 14 novembre 2015 s'est déroulé la Journée Mondiale du Diabète. À cette occasion, l’association Prévention routière (APR) dévoile les résultats d’une étude* portant sur les habitudes de conduite des automobilistes diabétiques. L’objectif de cette étude est de leur apporter de précieux conseils afin de leur préserver autonomie et sécurité sur la route. L’olivier – assurance auto vous révèle les principaux résultats de cette enquête.
Diabète au volant - le sucre, ami ou ennemi ?

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète se caractérise par un dysfonctionnement du pancréas, dont le rôle principal est de réguler l’insuline permettant à l’organisme d’assimiler le glucose issu de l’alimentation. Sachant qu’un déficit d’insuline peut être fatal à l’organisme, un taux de sucre trop bas (hypoglycémie) ou trop haut (hyperglycémie) peut altérer les facultés d’une personne et avoir une incidence lors de la conduite d’un véhicule.

Il existe plusieurs sortes de diabètes (cliquez ici pour en savoir plus), cependant, le sondage de l’APR fait référence à des automobilistes présentant un diabète de type 2 touchant actuellement 85 % des diabétiques.

Quels sont les risques au volant ?

Les automobilistes diabétiques ont été comparés à l’ensemble des automobilistes au sujet des troubles ressentis au volant :

  • 51 % des automobilistes diabétiques ont déjà ressenti de la somnolence contre 50 % pour l’ensemble des automobilistes ;
  • 42 % des conducteurs diabétiques ont ressenti des problèmes de vision, des difficultés à voir pendant la journée ou une sensibilité accrue aux éblouissements contre 33 % pour l’ensemble des conducteurs ;
  • 23 % des tremblements ou engourdissements des bras et des jambes contre 19 % de l’ensemble ;
  • 15 % des automobilistes diabétiques ont ressenti un malaise, un vertige ou un étourdissement contre 10 % pour l’ensemble des automobilistes.

Parmi les quelques symptômes cités ci-dessus, plusieurs sont ceux de l’hypoglycémie. L’enquête a révélé que 27 % des conducteurs diabétiques en ont déjà ressenti les symptômes au volant de leur voiture. Cela se définit par une chute du taux de sucre dans le sang pouvant provoquer palpitations, tremblements, vertiges, perte d’attention ou autres, pouvant mener au coma.

Concernant les symptômes ressentis au cours d’un déplacement en voiture, les automobilistes diabétiques ne seraient que 37 % à en avoir parlé à leur médecin traitant et 43 % n’en auraient jamais parlé à personne.

Aujourd’hui, 42 % des automobilistes diabétiques s’estiment mal informés concernant les risques liés à des problèmes de santé au volant pouvant ainsi altérer la conduite et augmenter le risque d’accident de la route. Avant de réaliser le sondage, 74 % d’entre eux ne savaient pas qu’ils faisaient partie des conducteurs vivement incités à consulter un médecin agréé par la Préfecture et ce, afin d’évaluer l'aptitude à la conduite.

Diabétique et automobiliste : pas forcément incompatibles !

En dépit des inconvénients que peut présenter le diabète au volant, les automobilistes diabétiques sont des conducteurs du quotidien, pour qui la voiture est un moyen de transport aussi important que les autres automobilistes. Voici quelques chiffres à titre de comparaison entre les automobilistes diabétiques reconnus, d’une part et l’ensemble des automobilistes, d’autre part :

  • 59 % utilisent leur voiture quotidiennement ou presque, contre 68 % pour l’ensemble des automobilistes ;
  • Comme pour l’ensemble des conducteurs, les automobilistes diabétiques parcourent en moyenne 12 000 km par an ;
  • Ils sont 71 % à posséder le permis de conduire , pour les plus de 31 ans ;
  • 80 % des automobilistes diabétiques se déclarent aptes à la conduite (contre 91 % pour l’ensemble des automobilistes) ;
  • Ils sont 33 % à affirmer ne pas pouvoir se passer de leur véhicule contre 32 % pour l’ensemble des automobilistes.

*Enquête online réalisée par BVA (Institut d’études de marché et d’opinion) du 29 mai au 8 juin 2015 auprès d’un échantillon de 1 000 automobilistes dont 36 étaient déclarés diabétiques, ainsi que 200 conducteurs atteints d’un diabète de type 2, soit au total 236 automobilistes diabétiques. Cette enquête a été réalisée pour l’association Prévention Routière et le laboratoire pharmaceutique MSD France dans la perspective de la Journée Mondiale du Diabète du samedi 14 novembre 2015.

Bon à savoir !

Vous êtes diabétique et vous prenez les volant, voici les bons gestes à avoir : 

  • Faire un contrôle de glycémie avant de partir (avec un testeur adapté), si possible toutes les deux heures pendant les longs trajets ;
  • Eviter de conduire si l’on pressent des symptômes d’hypoglycémie ;
  • Toujours avoir du sucre dans sa poche ou dans son sac ;
  • En cas de doute lors d’un trajet, mieux vaut s’arrêter un moment pour tester sa glycémie et rehausser son taux de glycémie avec un peu de sucre ;
  • En parler régulièrement à son médecin traitant pour établir une hygiène de vie adéquate.