Page banner curve

Breadcrumb guide

Accueil > Blog > Guide Assurance Auto ⇒ Covoiturage et assurance auto, comment ça marche ? | L'olivier – assurance auto

Covoiturage et assurance auto, comment ça marche ?

Le covoiturage est un mode de conduite de plus en plus utilisé. Que vous y ayez recours avec des amis pour un départ en vacances, ou avec un parfait inconnu pour économiser sur votre trajet, pensez toujours à ce que le véhicule soit bien assuré. Comment ? L’olivier vous explique tout.
covoiturage

Le covoiturage un peu plus détaillé

Il existe 2 types de covoiturage. À vous de choisir celui qui vous convient le mieux entre :

  • alterner les voitures utilisées : ici, chacun prête sa voiture à tour de rôle. Si vous faites le premier voyage avec votre véhicule, c’est une des personnes qui vous accompagne qui fera le prochain avec sa propre voiture;
  • ou utiliser un seul et même véhicule à chaque déplacement : libre à vous de convenir d’un arrangement. Mais si, par exemple, vous êtes le seul à prêter votre véhicule pour faire du covoiturage, il peut être intéressant de demander à vos passagers de participer au paiement de l’essence, ou du péage. L’idée reste la même si vous êtes toujours passager d’un autre véhicule.

Les bons comptes font les bons amis non ?

Covoiturage


Covoiturage : comment être bien assuré ?

Avec votre véhicule

Vous êtes le seul et unique conducteur ?
Que vous fassiez du covoiturage ou non, vous devez, quoi qu'il arrive, souscrire une assurance auto comprenant une garantie responsabilité civile. En cas de sinistre responsable, cette garantie permet la prise en charge des dommages que vous pourriez occasionner à des personnes tierces, ou tout simplement aux passagers de votre voiture.

Ainsi, si vous avez un accident dont vous êtes responsable lors d’un covoiturage, vos passagers seront couverts par cette garantie.

Bon à savoir
Si vous pratiquez le covoiturage avec des collègues de travail, vérifiez bien que votre contrat d’assurance auto couvre les trajets domicile / travail.



Vous prêtez le volant ?
Si lors du covoiturage vous décidez de passer le relai de la conduite à l’un de vos passagers, vous devez préalablement vous assurer que votre contrat d’assurance auto ne prévoit pas de clause “conduite exclusive”. Si votre contrat contient cette clause, le prêt du volant occasionnel vous est interdit.

Sachez également que, en cas d’accident responsable lors d’un covoiturage, c’est vous qui serez malussé que vous soyez, ou non, au volant de votre véhicule lors du sinistre.

Avec le véhicule d’une personne tierce

Si vous êtes au volant d’un véhicule qui n’est pas le vôtre, voici les quelques précautions à prendre avant d’envisager démarrer :

  1. Vérifiez que le conducteur principal (celui à qui appartient le véhicule) a bien un permis de conduire en cours de validité.
  2. Vérifiez qu’il est bien assuré, que sa carte verte (certificat d’assurance auto) se situe bien sur le pare-brise du véhicule et qu’elle est bien valable.
  3. Vérifiez que son contrat d’assurance couvre bien la conduite occasionnelle d’une personne tierce.

Bon à savoir
Vous pouvez aussi penser à vérifier si le contrat d’assurance du conducteur principal inclut la garantie protection corporelle du conducteur. C’est cette assurance qui vous protégera si, en cas d’un sinistre responsable, vous êtes blessés alors que vous étiez au volant.