Tous les conducteurs sont préoccupés par l’éventualité d’une panne sur leur véhicule. Bien que certains facteurs de danger soient hors de notre contrôle, saviez-vous que la plupart des pannes automobiles sont provoquées par les conducteurs eux-mêmes ? L’olivier – assurance auto vous présente une petite liste des problèmes fréquemment rencontrés et vous explique comment faire pour les éviter.

1. La crevaison, cauchemar des conducteurs

Non seulement, crever un pneu en pleine conduite peut s’avérer particulièrement dangereux, mais cela peut aussi vous revenir très cher. Le pire, c’est que c’est souvent à cause d’un manque d’attention et de vigilance qu’une crevaison arrive, lorsque l’on circule à grande vitesse avec des pneus en mauvaise condition.

Comment éviter ça ?

Faire preuve de prudence est la meilleure façon d’éviter une éventuelle crevaison. Il faut en effet vérifier régulièrement la pression des pneus mais aussi s’assurer auprès du fabricant qu’ils conviennent à votre véhicule.

2. La surchauffe et l’usure de l’embrayage, qu’est-ce que c’est ?

Que ce soit dans les embouteillages ou simplement à un feu rouge, certains conducteurs gardent l’embrayage enfoncé à l’arrêt, sans s’en rendre compte. Le plus souvent, il s’agit d’un geste instinctif, qu’il vaut mieux tenter de contrôler. En effet, enfoncer l’embrayage sans y prêter attention peut faire patiner les disques inutilement, et faire surchauffer tout l’embrayage, ce qui peut provoquer une usure excessive des pièces et aboutir à une panne à la fois très sérieuse et très coûteuse.

Comment éviter ça ?

Comme vous l’aurez compris, il suffit de retirer le pied de l’embrayage à l’arrêt. Revenez au point mort, et attendez que le feu repasse au vert avant d’enfoncer à nouveau l’embrayage pour passer la première et repartir.

3. Attention au point mort…

Certains conducteurs croient à tort que conduire au point mort peut les aider à consommer moins de carburant. Il ne faut pas prendre ça à la légère. En réalité, descendre une côte en roue libre et au point mort peut s’avérer très mauvais pour le système de courroies de votre véhicule (sans compter que l’économie de carburant supposée n’est rien de plus qu’un mythe).

Comment éviter ça ?

En descendant une côte, ne revenez jamais au point mort. En plus de pouvoir causer des dommages conséquents à votre véhicule, vous pourriez plus facilement en perdre le contrôle.

4. Les suspensions sous pression…

Les bosses et les trous dans la chaussée tant redoutés ou même les ralentisseurs peuvent s’avérer très dangereux pour votre véhicule si vous n’adaptez pas votre conduite. Passer sur un cassis brusquement ou à grande vitesse (ou pire, les deux) peut causer des pannes très sérieuses, voire irréparables. En plus de risquer la destruction des points d’ancrage du système de suspension, vous pouvez endommager vos pneus et vos jantes.

Comment éviter ça ?

C’est plutôt facile : il vous suffit d’appréhender ces obstacles avec douceur. Freinez doucement avant de passer et réduisez votre allure si nécessaire. Maintenez une vitesse constante lorsque vous roulez sur une bosse, un trou ou n’importe quel obstacle, et attendez de l’avoir complètement dépassé avant d’accélérer à nouveau.

5. La déshydratation et le réchauffement

Eh oui, votre voiture peut elle aussi souffrir de déshydratation. A fortiori pendant les périodes de grandes chaleurs, il est très important de vérifier les niveaux des liquides : le fluide de dégivrage, l’huile, le liquide de freins… tous ces éléments sont aussi importants les uns que les autres. En effet, si l’on n’y fait pas attention, le réchauffement du véhicule pourrait bien devenir le cadet de vos soucis. Parmi les pannes les plus communes, une mauvaise vérification des niveaux de liquide peut entraîner une usure excessive des plaquettes de frein, ou dans le pire des cas, casser le moteur.

Comment éviter ça ?

C’est facile. Comme nous l’avons dit plus haut, il est question de maintenir votre véhicule suffisamment hydraté. Tant que vous vérifiez régulièrement tous les liquides, qu’ils sont à un niveau correct et que bien sûr, vous y remédiez si ce n’est pas le cas, vous n’aurez pas à vous en soucier.

6. L’usure excessive des freins

Comme l’embrayage, un abus de la pédale de frein peut avoir des conséquences. Si comme certains conducteurs, vous maintenez le frein enfoncé dans les descentes ou à un feu rouge, vous ne tarderez pas à endommager votre véhicule. Les freins aussi peuvent chauffer et s’user rapidement, tout comme les disques ou les plaquettes que vous devrez remplacer plus souvent.

Comment éviter ça ?

Évitez de freiner brusquement ou de maintenir la pédale enfoncée trop longuement sauf en cas de nécessité absolue. Si vous êtes arrêté un moment devant un feu ou dans un embouteillage et qu’une côte vous oblige à maintenir le frein, préférez le frein à main. Pour les longues descentes, utilisez le frein moteur et des vitesses plus basses au lieu de la pédale de frein.

7. Bye bye la batterie…

Admettons-le, la radio de votre voiture peut mettre l’ambiance à la piscine ou lors d’un barbecue, mais le retour à la maison pourrait bien être moins drôle. Laisser tourner les fonctions électriques de la voiture lorsqu’elle ne roule pas peut vider et endommager la batterie. Et oui, il est très probable qu’à l’heure du retour, vous ne puissiez plus démarrer !

Comment éviter ça ?

C’est facile : il vous suffit de ne pas utiliser la radio, les phares, la climatisation, c’est-à-dire tout ce qui fonctionne grâce à l’électricité, pendant que la voiture ne roule pas. Il est également préférable de s’assurer que ces dispositifs sont inactifs avant d’éteindre complètement le moteur, surtout sur les voitures de plus de 8 ans. Vous pouvez également penser à garder une paire de pinces électriques à portée de main, pour pouvoir démarrer grâce à la batterie d’une autre voiture, si la vôtre est à plat.