En France, chaque automobiliste est tenu de respecter les limitations de vitesse fixées par le code de la route ou les indications présentes sur les routes. Les dépassements sont sanctionnés par une amende plus ou moins élevée en fonction du niveau de l’infraction. L’olivier – assurance auto fait le point.

Barème des amendes pour excès de vitesse

Il est parfois difficile de comprendre le montant des amendes que l’on reçoit, car elles ne dépendent pas uniquement de la vitesse. Tout d’abord, il faut prendre en compte la limitation de vitesse. En général, l’amende forfaitaire pour un dépassement de moins de 50 km/h prévue par le code de la route est de 135 €, ce qui correspond à une contravention de 4e classe. Cependant, si le dépassement est de moins de 20 km/h et que la vitesse maximale autorisée est supérieure à 50 km/h, la contravention n’est plus que de 3e classe, soit une amende de 68 €.

A cela s’ajoute un autre facteur : votre rapidité de paiement. Si vous payez votre amende rapidement, celle-ci peut-être minorée, de 135 € à 90 €, ou de 68 € à 45 €. Les délais de paiement pour profiter de la minoration sont de 3 jours en cas d’un avis d’infraction remis en main propre, et de 15 jours en cas d’un avis reçus à domicile. A l’inverse, si vous tardez trop à payer, l’amende est majorée. Au-delà de 45 jours, votre amende passe de 135 € à 375 €, ou de 68 € à 180 €. Alors lorsque vous recevez votre avis d’infraction, payez au plus vite !

Petite astuce : si vous avez été flashé par un radar fixe, vous pouvez régler votre amende en ligne sur www.amendes.gouv.fr. De plus, vous bénéficiez d’un délai de paiement de 15 jours supplémentaires si vous passez par ce biais.

Quelles conséquences au niveau du permis ?

En cas d’excès de vitesse inférieur à 50 km/h, vous perdez systématiquement des points : 1 point en-dessous de 20 km/h, 2 points entre 20 km/h et 29 km/h, 3 points entre 30 km/h et 39 km/h, et 4 points entre 40 km/h et 49 km/h. De plus, au-delà de 30 km/h de dépassement, vous risquez également une suspension de votre permis de conduire pour une durée de 3 ans.

Lorsque le dépassement est supérieur ou égal à 50 km/h, les sanctions s’alourdissent à nouveau, avec la perte de 6 points sur le permis de conduire, la suspension du permis de conduire pour une durée de 3 ans, la confiscation du véhicule et une amende forfaitaire de 1 500 € ! De plus, en cas de récidive, le conducteur s’expose alors à une peine de prison de 3 mois.

Outre ces sanctions, il ne faut pas négliger l’impact d’un excès de vitesse sur son assurance auto. Les assureurs sont toujours à la recherche de profils sérieux, les conducteurs ayant perdu beaucoup de points ou dont le permis a été suspendu ont donc moins de chance de trouver un assureur, ou alors ils paieront plus cher leurs primes d’assurance.

Mode de calcul pour les excès de vitesse

Si votre véhicule est flashé, c’est sans doute que c’était mérité ! En effet, les radars prennent en compte une marge d’erreur, de 5 km/h pour des vitesses inférieures à 100 km/h, et de 5 % pour des vitesses supérieures à 100 km/h.