Depuis le 1er avril 2010, les conducteurs en herbe de plus de 18 ans ont la possibilité, en plus du format traditionnel de la conduite et de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC, ou conduite accompagnée), de s’essayer à la conduite supervisée. L’olivier – assurance auto vous dit tout.

Conduite supervisée et conduite accompagnée, quelle différence ?

Ces deux méthodes se différencient par :

  • L’âge minimum du candidat
  • La durée et la distance minimum de conduite
  • La durée du permis probatoire

Tout d’abord, il faut être majeur pour pouvoir bénéficier de la conduite supervisée. L’accompagnateur désigné doit avoir son permis depuis plus de 5 ans et avoir plus de 23 ans. De plus, seul le moniteur de l’auto-école peut accorder le droit au candidat d’effectuer sa conduite supervisée, après que ce dernier ait effectué les 20h de conduite obligatoires.

La conduite supervisée présente de nombreux avantages, notamment le fait qu’il est possible d’en profiter après avoir échoué à l’épreuve pratique du permis de conduire. Cela permet de s’y préparer à nouveau à moindre coût. Les conditions de validation sont également plus souples : il faut parcourir 1 000 km en 3 mois pour la conduite supervisée, contre 3 000 km en 1 an pour la conduite accompagnée. En revanche, la période de permis probatoire n’est pas réduite : il faut toujours 3 ans pour récupérer les 6 points manquants.

Conduite supervisée et assurance auto

Pour effectuer leur conduite supervisée, les candidats doivent obligatoirement être assurés. Pour cela, ils doivent obtenir un accord écrit de leur compagnie d’assurance auto qui autorise l’extension de garantie pour le ou les véhicules concernés, qui serviront lors de la conduite supervisée. Pour formaliser cette demande, certaines auto-écoles fournissent un document à envoyer à son assureur ; il doit comprendre le nom des personnes autorisées à accompagner le candidat et le contrat de formation de l’élève.

Contrairement à la conduite accompagnée, la conduite supervisée ne permet pas de réduire sa prime d’assurance auto jeune conducteur.

Bon à savoir

En conduite supervisée, il est obligatoire d’apposer à l’arrière du véhicule utilisé, un disque « conduite accompagnée ». Il permet d’informer les autres usagers de la route du statut d’apprenti conducteur.