Bonus malus : comment ça marche ?

Le système du bonus malus tel que nous le connaissons aujourd’hui remonte à 1992. Il est utilisé par les assurances auto pour évaluer le risque de sinistralité de leurs clients. L’olivier Assurance vous explique son fonctionnement grâce à des exemples concrets.

Le bonus malus c’est quoi ?

Le bonus malus est un coefficient, également connu sous le nom de « coefficient réduction majoration ». C’est un dispositif qui accompagne les conducteurs tout au long de leur vie de conducteur.

Il récompense les « bons conducteurs » et pénalise ceux qui ont le plus d’accidents en impactant à la hausse ou à la baisse le montant de leurs primes d’assurance : il constitue donc une incitation supplémentaire à la prudence au volant.

Comment marche le coefficient bonus malus ?

Lorsqu’un conducteur souscrit pour la première fois à un contrat d’assurance auto, son bonus malus est égal à 1.  À chaque année de conduite sans accident responsable, le conducteur bénéficie d’une réduction de son coefficient bonus malus de l’année précédente.

Pour chaque accident responsable, le malus du conducteur subit une majoration (-25%), et en cas de sinistre partiellement responsable, la majoration est réduite de moitié au prochain anniversaire de son contrat d’assurance auto (-12.5%).

On vous explique le calcul du bonus malus.

Bonus malus, quels avantages ?

Tout bon conducteur mérite d’être récompensé, c’est pourquoi L’olivier fait bénéficier ses conducteurs d’avantages liés au bonus malus :

Bonus 50 forever : si notre conducteur bénéficie d’un bonus 50 en venant chez nous, il le garde à vie même en cas de sinistre. S’il l’obtient chez L’olivier, après 3 ans sans sinistre responsable ou partiellement responsable, il le garde aussi. Notre conducteur peut même cumuler cet avantage avec les autres offres que nous proposons.

bonus malus bonus malus bonus malus

Quel est le plafond du Bonus Malus (CRM) ?

Le bonus malus est réglementé par la loi ce qui ne lui permet pas d’excéder un certain coefficient :

  • Le bonus maximum qu’un conducteur puisse atteindre est de 50%, soit un coefficient de 0,50.
  • Et le malus maximum auquel le conducteur est limité est de 350%, soit un coefficient de 3,5.

Chez L’olivier, le malus maximum qu’un conducteur puisse obtenir est de 1.56.

Et en cas d’accident ?

Le bonus malus varie également en fonction de votre responsabilité lors d’un accident. Le coefficient bonus malus obtenu suite à un sinistre de votre responsabilité influe sur le montant de votre cotisation annuelle. Cette prime est néanmoins revue à la baisse ou à la hausse chaque année en fonction du nombre d’accidents que vous avez pu avoir.

Bonus malus selon la responsabilité du conducteur dans l’accident

Le conducteur n’est pas responsable de l’accident

À chaque année de conduite sans accident responsable, le conducteur bénéficie d’une réduction de 5% de son coefficient bonus malus de l’année précédente.

Le conducteur est responsable de l’accident

En revanche, pour chaque accident responsable, le malus du conducteur subit une majoration de 25%, l’ancien coefficient est donc multiplié par 1,25. Cela signifie que le montant de sa cotisation annuelle de son assurance auto augmentera.

Et pour les conducteurs partiellement responsables

Si votre responsabilité dans l’accident est partielle, votre coefficient augmentera de 12,5%.

 

Attention toutefois, le bonus malus n’est pas le seul facteur impactant le montant de votre assurance auto, d’autres éléments sont à considérer.

Nous savons que certains assureurs ne proposent pas d’assurance aux conducteurs dont le bonus est inférieur à 15 % mais, chez L’olivier Assurance, on s’applique à proposer des contrats assurance auto au plus grand nombre, y compris aux conducteurs malussés.

Quels sinistres influent sur
l’évolution du bonus malus ?

Les sinistres qui influent sur votre coefficient bonus malus sont ceux pour lesquels vous avez une part de responsabilité, à l’exclusion des :

  • accidents de stationnement sans tiers identifié,
  • accidents de la circulation non responsable
  • vols,
  • incendies,
  • bris de glace,
  • tempêtes/catastrophes naturelles et technologiques
  • attentats/actes terroristes.

A noter que seuls les sinistres en circulation, partiellement ou totalement responsables, auront un impact sur votre bonus-malus.

impact des sinistres sur le bonus-malus impact des sinistres sur le bonus-malus impact des sinistres sur le bonus-malus

Comment connaître son coefficient bonus malus ?

Votre coefficient réduction majoration, ou « bonus malus », est reporté par votre assureur dans l’avis d’échéance qui vous est envoyé chaque année avant la date d’anniversaire de votre contrat. Le bonus malus peut aussi être communiqué à tout moment de la vie du contrat sur simple demande auprès de l’assureur.

Chez L’olivier, vous pouvez demander un relevé d’information via votre espace perso. C’est dans ce document que vous trouverez votre coefficient bonus.

Que devient mon bonus malus si je change d’assureur ?

Le coefficient de bonus malus (CRM) est transféré automatiquement lors du changement d’assureur. Ainsi, que vous changiez d’assurance ou non, cela n’impacte en rien votre coefficient bonus malus. D’ailleurs, vous conservez votre coefficient bonus malus même lorsque vous changez de voiture ou en achetez une supplémentaire.

Besoin d’assistance ? Vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance auto faire profiter votre automobile d’un nouvel assureur ? Vous souhaitez prendre connaissance de votre coefficient de réduction majoration, comprendre son calcul ou simplement demander plus d’informations ? L’olivier vous guide dans chacune de vos démarches. Rendez-vous sur votre espace perso ou contactez-nous directement par téléphone au 01 84 022 022. Nos conseillers lillois vous répondent.

Bon à savoir : Afin d’inciter les Français à acheter des véhicules plus respectueux de l’environnement, le gouvernement a mis en place le dispositif du bonus malus écologique. Au 1er août 2019, pour tout achat d’un véhicule neuf électrique ou hybride à moins de 60 000 euros et émettant moins 117 g CO2/km, l’Etat peut proposer aux acheteurs une déduction allant  jusqu’à 5 000 euros sur le prix d’achat de leur véhicule (sous conditions de ressources).

Découvrez aussi :

Retour en haut

Posez vos questions

La barre de cookies est aussi chez L’olivier. Mais c’est important car elle vous permet de continuer tranquillement votre navigation, et à nous, de pouvoir vous offrir la meilleure expérience possible, d’établir des statistiques, et de vous proposer nos offres ailleurs sur le web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez cette utilisation : en savoir plus.
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité et de protection des données